La Contre Allee

  • Lettres Nomades rassemble les textes issus de la résidence littéraire organisée par Escales des Lettres dans le Nord Pas-de-Calais.

    Des textes ancrés sur un territoire.
    Avec des auteurs d'origines et d'univers différents, Lettres nomades invite à voyager à travers huit récits inspirés par leur séjour en Artois. Rassemblant des texte de romanciers, nouvellistes, poètes ou auteurs jeunesse, ce recueil met à l'honneur autant de genres et de styles d'écriture que d'identités culturelles. Un regard sur la création littéraire contemporaine et le travail d'écriture en résidence.

    Temps fort à la sortie des ouvrages.
    Durant trois semaines, les auteurs participent à de multiples rencontres sur une péniche itinérante. Des lectures musicales sont données par les auteurs eux-mêmes lors de la Fête internationale du livre de Béthune organisée par Escales des Lettres, cette année du 22 au 23 mai 2015.

    Une Coédition avec Escales des Lettres.
    Acteur majeur dans le Nord Pas-de-Calais avec Colères du présent, le Centre littéraire Escales des lettres promeut la littérature contemporaine dans la région. Le centre met en oeuvre un vaste programme d'actions : cafés littéraires mensuels, résidences itinérantes d'écrivains, ateliers d'écriture, programmes d'échanges littéraires en milieu pénitentiaire, manifestations dans le cadre du Printemps des Poètes et de Lire en Fête, organisation du salon du livre Escales hivernales (Lille) et de la Fête internationale du livre de Béthune... Les deux éditions précédentes ont été publiées en co-édition avec Nuit Myrtide, maison d'édition lilloise également.

  • Recueil d'interventions, interviews et analyses de Falcone et Borsellino, cet ouvrage témoigne des nombreuses difficultés rencontrées dans la lutte contre la mafia, entravée non seulement par le crime organisé, mais surtout par les collègues des deux juges et les représentants du monde politique.
    Un ouvrage riche de paroles éclairantes, tristement prophétiques, comme celles-ci :
    Une négociation est en cours entre la mafia et l'État depuis le massacre de Capaci, il y a un dialogue entre la mafia et certains secteurs infidèles de l'État [.] La mafia me tuera, mais ce sont d'autres qui voudront ma mort, la mafia me tuera quand d'autres y consentiront. (Paolo Borsellino) Ou bien celles-là :
    Ce que j'ai eu à entendre dans les couloirs de ce palais est pénible ; devoir constater que, hormis une poignée de gens, tout le monde est content de me voir partir. (Giovanni Falcone, au moment de quitter le parquet de Palerme, un an avant sa mort.) Ce livre marque un retour fondamental aux sources directes, à ce qu'ils ont vraiment dit et écrit, dans la tentative de pénétrer les raisons (et les raisons d'État) qui ont amené à l'assassinat de ces deux juges-amis.
    Un pas en arrière indispensable pour rappeler leur parcours humain et professionnel, alors que les procès concernant leurs assassinats ont été ré-ouverts en Sicile et que les vérités pour lesquelles ils ont sacrifié leur vie sont en train de voir le jour.

  • Il y a un de ces plans d'urbanisme qui vous bouleversent les horizons, immédiat et lointain. Ensuite, et souvent très rapidement, on se demande ce qu'il pouvait y avoir à la place de ce qui était pourtant notre environnement quotidien. Les murs de papier peint que laissent entrevoir les façades éventrées nous laissent songeurs des histoires qu'ils devaient abriter. Qu'en reste-t-il, et surtout qu'en faisons-nous au juste de ces histoires qui sont aussi un peu les nôtres, comme autant de morcellements de celle à laquelle nous accordons une majuscule ? Florence Ferrandi réside à Lille Fives et assiste à la transformation de son quartier avec l'apparition de la place publique De Geyter. De 2004 à 2007, au travers de six séries de témoignages photographiques... un travail qui a valeur d'archive justement intitulé les métamorphoses - elle tente de consigner avec une touchante obstination les mouvements d'un temps présent. Ceux qui ne sont visibles qu'en pointillé, comme autant de balises temporelles faites de noirs et de blancs.
    Il n'en fallait guère plus pour faire causer... Et pour ce faire, quel meilleur endroit que l'espace public , surtout s'il prend l'allure d'une place ? Sillonnant ses intérieurs, rencontres après rencontres, Stéphanie Maurice... journaliste habituée des colonnes de Libé' - met en résonance les paroles qui lui sont délivrées autour et au coeur d'un quartier qui pourrait bien être le nôtre. Elle en tire l'esquisse des portraits qu'elle donne plus à entendre qu'à lire.
    Le dialogue s'opère entre les différents points de vue des métamorphoses, les témoignages recueillis et les paroles d'auteurs. Il nourrit nos propres questionnements, notamment sur l'idée que l'on se fait aujourd'hui de la vie de quartier. Ce que l'on y entend, et attend... Sur la place laissée aux uns et aux autres au sein de la cité... S'il est encore aujourd'hui possible de prendre ou donner la parole... Et de quelle façon dans un monde où les mutations se font de plus en plus pressantes?

  • L'Escaut, voie d'eau longue d'environ 355 km, prend sa source près de Saint Quentin, traverse la France sur 90 km, la Belgique sur 200 km et se jette dans la mer du Nord aux Pays-Bas.
    Tout au long de son histoire, l'Escaut s'est retrouvée au centre d'enjeux économiques importants, notamment à l'époque où la voie fluviale constituait pratiquement le seul moyen de transport de marchandises en grande quantité.
    Cette voie d'eau, voie de communication Nord-Sud, calibrée au gabarit européen de 3000 tonnes pour être accessible aux plus grands bateaux, devrait bénéficier d'un nouvel élan avec la future liaison Seine-Nord Europe, canal de 106 km entre Compiègne et Marquion qui reliera l'Escaut à la Seine, à l'horizon 2016-17 si les engagements médiatiques du Grenelle de l'environnement sont tenus.
    Ce projet d'infrastructure euro-régionale présente une véritable alternative au transport routier pour les moyennes et longues distances. Il aura naturellement des conséquences sur le développement économique et l'aménagement des territoires qu'il va traverser ou relier tant en France qu'en Belgique. Les territoires situés le long de l'Escaut bénéficient d'une position privilégiée et d'un environnement économique favorable qui entraîne une activité logistique importante grâce à la présence de grands groupes industriels internationaux dans les domaines de l'automobile, du ferroviaire, de l'agro-alimentaire, de la métallurgie, de l'extraction et la transformation de la pierre calcaire, et plus récemment de la santé, lesquels anticipent l'arrivée du canal Seine-Nord Europe.
    Des transformations se dessinent déjà sur les territoires et dans les entreprises et l'on interroge ici les représentations que les populations de ce grand territoire transfrontalier ont de l'avenir du travail. De l'habitant à l'élu, du salarié au retraité en passant par le chef d'entreprise et le syndicaliste, comment rendre compréhensibles ces visions dans ce qui les rassemble mais aussi dans ce qui les distingue, voire les oppose.

    Cette publication est menée en collaboration avec l'association Travail et Culture, centre de recherche et d'innovation artistique et culturelle du monde du travail.

  • L'ouvrage rassemble les actes du colloque international organisé lors de la manifestation l'Europe XXL, au cours duquel une vingtaine d'intervenants de renom : dirigeants, intellectuels et artistes , ont tenté de répondre à la question Vingt ans après la chute du Mur de Berlin, l'Europe est-elle réunifiée ?, en confrontant leurs points de vue.
    Les débats ont porté essentiellement sur l'avenir des Etats-nations, les ambivalences du miracle économique, la question du multiculturalisme et la concurrence des mémoires en Europe.

  • Lettres Nomades rassemble les textes issus de la résidence littéraire organisée par Escales des Lettres dans le Nord Pas-de-Calais.

    Des textes ancrés sur un territoire.
    Avec des auteurs d'origines et d'univers di érents, Lettres nomades invite à voyager à travers huit récits inspirés par leur séjour en Artois. Rassemblant des textes de romanciers, nouvellistes, poètes, ce recueil met à l'honneur autant de genres et de styles d'écriture que d'identités culturelles.
    Un regard sur la création littéraire contemporaine et le travail d'écriture en résidence.

    Théo Ananissoh, Bruno Arpaia, Kamil Hatimi, Eun-Ja Kang, Sara Rosenberg, Jean Rouaud, Pablo Martín Sánchez, Geoffrey Squires et Louise Warren.

  • Avec des auteurs d'origines et d'univers différents, Lettres nomades invite à voyager à travers huit récits inspirés par leur séjour en Artois. Rassemblant des texte de romanciers, nouvellistes, poètes ou auteurs jeunesse, ce recueil met à l'honneur autant de genres et de styles d'écriture que d'identités culturelles.
    Un regard sur la création littéraire contemporaine et le travail d'écriture en résidence.

    Salim Bachi, Jean-Marie Blas de Roblès, Mika Biermann, Eugène Ebodé, Praline Gay-Para, Pavel Hak, Patricia Nolan, Alexandre Romanès, Shumona Sinha.

empty