Alexandro Jodorowsky

  • Le chant du tarot Nouv.

    Le chant du tarot

    Alexandro Jodorowsky

    • Relie
    • 11 Février 2021

    « Le tarot est un art et comme tout art, il arrive à son sommet quand il devient poésie ».

    Après plus de soixante années de recherches et de pratiques sur le Tarot, cet auteur et artiste visionnaire, a ressenti le besoin impérieux de parler encore et encore de cet art divinatoire, comme si son expérience des cartes lui transmettait toujours des informations nouvelles à divulguer. Dans une sorte de transe poétique, il nous livre ici sur chacune des arcanes majeures, des textes illuminés. Voici donc la quintessence de son enseignement sur ce fabuleux outil de connaissance de soi.

  • Impliqué en raison de sa complaisance envers les Apaches que certains tentent d'exterminer, le Bouncer sauve une jeune squaw. Il subit également les tentatives de séduction de l'institutrice, tandis que se prépare son affrontement avec un personnage redoutable, la "Veuve noire". Cette dernière est déterminée à s'approprier la principale richesse de la région : une rivière souterraine. Massacres et bandits pittoresques sont au rendez-vous d'un western où les auteurs dépeignent la face obscure des appétits humains. François Boucq y atteint de nouveaux sommets dans son dessin et sa mise en scène.

  • Le concept de psychomagie est basé sur le résultats de tirage de cartes de tarot concernant des milliers de personnes. L'auteur donne des conseils facilement applicables par la majorité.

  • Après le massacre des Apaches dans l'épisode précédent, l'affrontement entre le Bouncer et la mystérieuse « Veuve Noire » semble inévitable.
    Instigatrice de la tuerie, cette manipulatrice convoite insatiablement les terres de la région autant qu'elle dévore ses amants. Le Bouncer n'hésitera pas longtemps à s'engager dans la lutte, surtout quand l'institutrice de Barrow City lui vendra ses charmes pour mettre un terme aux agissements de sa soeur malfaisante.
    Les auteurs dénouent tous les fils de l'intrigue amorcée dans La Veuve noire. On y retrouve les ingrédients pittoresques qui ont fait le succès du western le plus original et le plus sulfureux du moment : personnages hauts en couleur - comme la brute Axel Head, au fer de hache fiché dans son crâne et traînant sa marmaille criminelle derrière lui - action et coups de théâtre au service d'une intrigue rondement tissée.

  • « M'étant séparé de mon moi illusoire, j'ai cherché désespérément un sentier et un sens pour la vie. » Cette phrase définit parfaitement le projet biographique d'Alexandro Jodorowsky : restituer l'incroyable aventure et quête que fut sa vie. Né au Chili en 1929, c'est en effet un homme et un artiste aux mille facettes. Chantre de l'expansion de conscience, poète, romancier, comédien, fondateur du « théâtre panique » avec Arrabal, réalisateur notamment de films cultes tels que El Topo et La Montagne sacrée, scénariste de célèbres bandes dessinées comme L'Incal, Jodorowsky a aussi élaboré deux techniques thérapeutiques : la psychomagie, qui renvoie les faits quotidiens à des modèles mythiques, et la psychogénéalogie, qui agit sur les héritages psychologiques familiaux.
    Il brosse ici la fresque d'une existence qui exalte, au-delà de toute mesure, les potentialités de l'être dans le but de repousser les limites de l'imaginaire et de la raison, et d'éveiller le capital de transformation et de vie qui se trouve en chacun de nous.

  • Psychomagie

    Alexandro Jodorowsky

    À partir de ses innombrables expériences de vie, Alexandro Jodorowsky a inventé une véritable psychothérapie où jeu et je se répondent pour délier les noeuds enfouis dans l'inconscient. Cet art de guérir fut le sujet du Théâtre de la guérison, qui a remporté un immense succès. Psychomagie prend la suite de ce livre et propose notamment un dialogue entre l'universitaire catalan Javier Esteban et Alexandro Jodorowsky. Le premier y aborde les nombreuses questions que se pose la jeunesse et auxquelles la société ne répond pas. Le second y répond en lumineux visionnaire, avec tout le génie de l'artiste multiforme, en nous parlant de l'amour, des rêves, des addictions, des blessures familiales, de l'après-vie, de la sainteté, de la folie et des différents niveaux de conscience...
    Un livre stimulant où le maestro de 90 ans nous invite, par des pistes concrètes, à développer notre créativité et à comprendre que tout être a de nombreuses clés à sa disposition pour évoluer.

  • Personnalité inclassable, chilien d'origine russe, Alexandro jodorowsky est cinéaste (La Montagne sacrée, El Topo, Le Voleur d'arc-en-ciel...), dramaturge, tarologue et fondateur, avec Arrabal et Topor, du concept de "théâtre panique". À la manière d'un Carlos Castaneda, Alexandro Jodorowsky nous entraîne, tout au long de ce dialogue avec Gilles Farcet, dans un périple magique, qui est celui même de sa vie.
    À partir de ses multiples expériences, Alexandro Jodorowsky a développé une véritable psychothérapie de groupe où jeu et je se répondent pour délier les noeuds enfouis dans l'inconscient: En soulignant le pouvoir de guérison propre à l'imagination, il nous révèle ici les secrets d'un parcours entièrement tourné vers la recherche d'une authenticité intérieure enfin vécue.

  • Trois hommes marchent sur un chemin de terre. Qui sont-ils ces détectives errants : anges ou démons ? Ont-ils réellement perdu la mémoire et que viennent-ils faire dans ce pays étrange ?
    Qui est ce général dictateur, chef charismatique affublé d'une matrone gonflée d'ozone : un assassin aux yeux de loutre, un écrivain raté cherchant à transfigurer ses nuits, un urbaniste dément ?
    Avec tout le baroque de Jodorowsky, le roman se déploie comme une allégorie démesurée, iconoclaste, initiatique.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le retour au théâtre d'Alejandro Jodorowsky, fondateur et animateur avec Fernando Arrabal et Roland Topor de cet extraordinaire phénomène artistique littéraire et théâtral que fut le Panique.
    Dans l'Opéra panique, les questions existentielles engendrées par l'Absurde émergent impétueusement sans avoir rien perdu de leur force.

  • Fables paniques

    Alexandro Jodorowsky

    Près de 300 pages de bande dessinée pop et existentielles écrites ET DESSINEES par Jodorowsky pour un journal mexicain entre 1967 et 1973, alors qu'il réalisait ses premiers longs métrages. Le titre renvoie au mouvement Panique dont il fut l'un des fondateurs.

  • Ce livre, qui regroupe deux volumes parus séparément, nous donne une interprétation inattendue et créative des Evangiles : Alejandro Jodorowsky s'y livre à un décryptage minutieux du Nouveau Testament, à une analyse rigoureuse, subtile et féconde de ses symboles, qu'ils soient spirituels, psychologiques ou moraux. Aux antipodes de la pensée conformiste, l'auteur s'est imposé d'être fidèle aux Ecritures : sans mettre en doute leurs affirmations, sans la moindre critique corrosive, il exalte le texte en rehaussant ses sens cachés. A la suite d'un Evangile pour guérir, Alejandro Jodorowsky poursuit avec Le Dieu intérieur son interprétation des Evangiles et, en particulier, celui de Jean, le plus mystique des quatre Livres : il nous fait découvrir son absolue modernité. Alejandro Jodorowsky a publié au Relié La Vie est un conte (livre plus CD), Le Chant du Tarot, A l'ombre du Yi Jing, 365 Tweets d'amour.

  • « Un symbole ne transmet pas un message précis, il agit comme un miroir qui reflète le niveau de Conscience du chercheur. Il n'y a pas, en soi, de textes sacrés ; le caractère sacré, c'est le lecteur qui le donne. La vérité n'est pas dans un livre, mais dans l'esprit de celui qui, s'appuyant sur le symbole, découvre dans les profondeurs de son être ce mystère essentiel qui est son vrai Maître. S'il en est ainsi, pourquoi ne pas aller chercher la sagesse dans l'art littéraire le plus humble de tous :
    La blague ? Pourquoi ne pas traiter ces contes brefs comme s'ils étaient des textes initiatiques ? » Au croisement de la psychothérapie et du théâtre, le « cabaret mystique » de Jodorowsky est depuis des années le rendezvous hebdomadaire des chercheurs de sens. La « sagesse des blagues » à laquelle il nous initie dans ce livre est le résultat de cette pratique vivante.

  • L'histoire des Jorodowsky débute en Ukraine en 1903. Teresa, furieuse contre le dieu de la Thora qui lui a enlevé son fils, décide se faire goy. Son mari voit le rabbin en cachette, accepte de changer son nom de Lévi en Jodorowsky et d'émigrer en Amérique du Sud. De ses aïeux débarqués au Chili au début du XXe siècle, le fameux Alejandro dit tout, et peut-être plus encore.

  • Serait-ce parce qu'il est né le Jeudi noir de 1929 que le petit Alejandro est si particulier ? Son père, Jaime, est un farouche communiste.
    Sa mère, Sarah Felicidad, muette, ne s'exprime qu'à travers la musique. Dès sa naissance, le garçon est investi par l'esprit protecteur d'un rabbin, le Rebbé, qui lui fait côtoyer des êtres extraordinaires. Faux messies, dictateurs et femmes fatales vont peupler ses aventures...

  • Pour la première fois, voici réuni ici son théâtre complet : 7 pièces dont École de ventriloques, qui commence le recueil et a été un des succès du Festival off d'Avignon en 2014. Suivie de : Trois vieilles, Un rêve sans fin, Le Gorille, Hypermarché, Zarathustra.

    Jodorowsky, qui a fondé avec Arrabal la notion de « théâtre panique », a toujours trouvé vital de parvenir à un théâtre non exhibitionniste et narcissique mais apte à créer un affrontement avec soi-même. Il dit en conclusion de son introduction : « Au moment d'écrire je me suis toujours posé la question suivante : « Qu'ai-je à dire, comme dernières paroles ? » Les réponses qui me sont venues ont toutes à voir avec cet éternel recommencement. Le théâtre authentique aborde en effet nos grandes interrogations et les conduit vers une catharsis positive. » Ce théâtre veut résoudre le dilemme originel de l'être humain, son incertitude, sa faiblesse et ses terreurs fondamentales afin que, portés à la conscience, ils deviennent certitude, assurance, force et compassion.

  • Dans ce livre, Le Dieu intérieur, qui est la suite d'Un évangile pour guérir, Alejandro Jodorowsky continue de scruter les labyrinthes de l'esprit humain et les arcanes de son évolution intérieure.
    Il poursuit ici son décryptage des évangiles et en particulier, celui de Jean, le plus mystique des quatre livres du Nouveau Testament. Son interprétation surprendra à nouveau et fera découvrir les beautés cachées du texte et surtout son absolue modernité.

  • Premier texte de Jodorowsky paru en français, Les Araignées sans mémoire est un livre culte. Edité aux Humanoïdes associés en 1980, ce recueil de « fables paniques », dans la lignée du théâtre Panique qu'il fonda avec Topor est un bijou de littérature expérimentale et psychédélique qui livre en quelques cent trente textes une vision du monde hallucinée. Comme l'écrit Gérard de Cortanze, « ce livre de voyages, sur lequel plane une certaine terreur euphorique, parce qu'il sait déployer son énergie hors de toute école et de toute chapelle, parce qu'il choisit, pour arriver au «monde merveilleux de la Géométrie», le labyrinthe plutôt que la ligne droite, sait briser l'encrier plombé de notre imagination. Lettre ouverte au déguisement, il saccage avec folie les combinaisons de la sagesse ».

  • «...précisément de ce dont on ne peut parler il faut parler,/plonger la langue dans l'invisible en convertissant les mots en miroir...» C'est sur ce manifeste que s'ouvre ce livre d'Alejandro Jodorowsky, pont entre un passé panique et un futur proche où se dessine l'esquisse d'une réévolution poétique, diront certains... L'auteur, invitant à une mutation au plus profond de soi, explore les méandres de l'âme humaine avec « l'humilité d'un chien » plus qu'il n'édicte des sentences avec la prétention d'un philosophe ou d'un maître à penser... D'ailleurs : la faculté de penser n'est-elle pas « le cadeau le plus cruel/que les dieux nous ont fait... » ?
    Ce livre est le premier livre de poésie publié par Alejandro Jodorowsky. Déjà édité par maelstrÖm reEvolution en 2002, il est enfin réédité dans une version augmentée.

  • Dans les rues, les nazis font régner la terreur. Témoins impuissants de la barbarie, deux hommes et une femme tentent de survivre. L'un d'eux s'appelle Pietrolino. Il est mime. Il sait faire oublier la grisaille de ces années d'Occupation par la seule magie de ses mains. Son partenaire et compagnon de route a pour nom Simio. Petit homme plein de ressources, au physique ingrat mais à la débrouillardise infinie, il est le narrateur de cette histoire. Une femme, Colombella, les accompagne à contrecoeur, ponctuant leurs pérégrinations de ses disputes incessantes avec Simio.
    Un jour, Pietrolino et sa petite troupe se produisent dans un café. Devant une poignée de clients, il donne naissance à un monde enchanteur et ouvre en grand les portes de l'Illusion. Le public est enthousiaste. Emporté par sa passion, Pietrolino passe alors à la seconde partie du programme : une métaphore mimée de la résistance contre l'Allemagne d'Hitler, qui se termine par la victoire des Alliés. Mais la réalité reprend bien vite ses droits. Pendant la représentation, personne n'a vu ni entendu les soldats Allemands qui viennent d'entrer. A leur tête, un gradé cruel au regard froid comme de l'acier. L'officier ne tue pas Pietrolino ; il fait bien pire : il lui brise les mains.

  • La vie est un conte

    Alexandro Jodorowsky

    • Relie
    • 10 Novembre 2014

    Voici une réédition très augmentée d'un recueil, épuisé, paru en 2005, Contes paniques et que A. Jodorowsky a voulu parfaire en le doublant presque de volume. On y retrouve l'immense sagesse de cet auteur inspiré, qui bricole l'absurdité de notre monde pour nous donner une amusante, et surréaliste, leçon de savoir vivre.
    Dans cet entretien exclusif, avec Marc de Smedt, qui donne le nouveau titre à ce recueil, La vie est un conte, l'auteur nous explique comment les contes l'ont accompagné depuis sa petite enfance « et l'ont empêché de mourir ».
    1. On vit tous dans des contes 2. Où mène notre conte de vie ?
    3. Chacun écrit son rêve de réalité 4. Être et paraître 5. La création continue 6. Traverser la douleur 7. Le nez du Zen 8. L'être essentiel derrière le masque 9. De la joie, interdit de vieillir ! 0. Pour une révolution poétique 11. Tout le monde naît d'un conte On a beaucoup parlé depuis un an de cet artiste multiforme à propos de son film La Danza de la Realidad qui a remporté un succès international et remis aussi sous les projecteurs son oeuvre foisonnante d'essayiste, scénariste de bandes dessinées cultes, de romancier, d'homme de cinéma et de théâtre. Les éditions du Relié ont publié de lui : Un Évangile pour guérir, le Dieu intérieur, le Chant du Tarot. ALEJANDRO JODOROWSKY

  • à l'ombre du Yi Jing

    Alexandro Jodorowsky

    • Relie
    • 21 Février 2014

    Fasciné par tous les arts divinatoires, Alejandro Jodorowsky ne pouvait que s'intéresser au Yi Jing, cet antique système chinois codifié sous forme de traité à l'époque de Lao Tseu et Tchouang Tseu. Il a approfondi cette étude durant de longues années. En résonance, les 64 hexagrammes lui ont inspiré soixante quatre méditations « poésophiques » qui nous permettent d'aller plus avant dans la compréhension de ces hexagrammes résumant les situations essentielles de nos vies. Voici donc un livre clé d'un artiste et penseur majeur, qui va éclairer de nouvelles lueurs les chemins de notre recherche intérieure. On peut se servir de ce livre en l'ouvrant au hasard : une réponse est là !

  • Juan Solo est une jeune frappe haineuse, un fils de flingue que son inextinguible ambition va mener au meurtre, à la richesse, puis à la rédemption. Un thriller moderne, situé dans une cité fictive d'Amérique du sud où violence physique, cynisme et misère morale côtoient magie, mysticisme et humanité.

empty