Michel Gautier

  • Dans cet ouvrage, retrouvez 68 contes populaires recueillis en Vendée auprès de 28 conteurs et conteuses. Ces contes sont transmis de bouche à oreille, de génération en génération. Contes merveilleux où interviennent des êtres surnaturels, des objets magiques, contes réalistes, contes religieux, histoires d'ogres stupides, contes d'animaux, contes facétieux et mentries, contes énumératifs, toutes les catégories sont représentées dans ce recueil.
    Michel Gautier est né dans une famille paysanne de Vendée. Il a enseigné les lettres classiques. Son activité éditoriale et associative est consacrée à la promotion de la langue et de la culture régionales. Collecteur de la tradition orale, il a notamment publié Mémoire populaire des Vendéens (Geste éditions, 2005). Il a réalisé avec Bruneau Faivre de Canal 15 une série de quarante émissions Histoires de pays, dont cinq émissions sur la Résistance.

  • "De A à Z , un dictionnaire illustré par unamoureux de son département à la fois instructif, historique et intime. Un dictionnaire d'un autre genre donc qui témoigne de son affection et son admiration pour les Vendéens célèbres et moins célèbres. Le lecteur retrouve les évènements, les lieux, les coutumes, les portraits de personnalités du passé et du présent. La Vendée comme vous ne l'avez jamais vue. Si différente de ce que certains imaginent, plus libre, rebelle, poétique...
    Michel Gautier est né dans une famille paysanne de Vendée. Il a enseigné les lettres classiques. Son activité éditoriale et associative est consacrée à la promotion de la langue et de la culture régionales. Collecteur de la tradition orale, il a notamment publié Mémoire populaire des Vendéens (Geste éditions, 2005). Il a réalisé avec Bruneau Faivre de Canal 15 une série de quarante émissions Histoires de pays, dont cinq émissions sur la Résistance."

  • Un livre de mémoire composé de dizaines de témoignagnes sur la Résistance en Vendée. Michel Gautier rend ici compte d'une histoire encore récente, faisant partie de l'identité des Vendéens. Il fait le portrait des hommes et des femmes qui ont franchi avec courage le pas de la Résistance, dans le contexte fidèlement retranscrit d'une Vendée occupée, où la majorité voyait en Pétain le restaurateur de l'ordre ancien. 1943 fut l'année terrible de la Résistance vendéenne, la prise des armes, les combats jusqu'au 8 mai 1945, la violence des arrestations et des déportations. L'occupation et la résistance en Vendée, comme dans le reste de la France, sont illustrées par l'héroïsme de certains et les brutalités d'autres. Sans condamner ni juger, l'auteur permet de découvrir comment les Vendéens ont secouru ou dénoncé des Juifs, comment certaines victimes ont été tondues et d'autres exécutées dans ce lieu, et enfin comment, malgré ces instabilités coupables, beaucoup ont essayé de vivre leur vie.
    Michel Gautier est né dans une famille paysanne de Vendée. Il a enseigné les lettres classiques. Son activité éditoriale et associative est consacrée à la promotion de la langue et de la culture régionales. Collecteur de la tradition orale, il a notamment publié Mémoire populaire des Vendéens (Geste éditions, 2005). Il a réalisé avec Bruneau Faivre de Canal 15 une série de quarante émissions Histoires de pays, dont cinq émissions sur la Résistance.

  • Grammaire du Poitevin-Saintongeais Nouv.

    Voici enfin rééditée l'une des plus anciennes publications de La Geste. Redécouvrez les parlers de Vendée, Deux Sèvres, Vienne, Charente et Charente-Maritime dans une grammaire expliquée par Michel Gautier, en collaboration avec cinq spécialistes des langues régionales. Syntaxe, conjugaisons et spécificités grammaticales sont abordées dans le détail, avec de nombreux exemples d'usage et d'expressions.

  • La poésie est une affaire de mots, d'images, demusique, non interchangeables d'une langue à l'autre. Et pourtant, Michel Gautier s'est lancé le défi d'écrire un recueil de poésie bilingue, en poitevin-saintongeais et en français. Il renoue ici avec ses débuts littéraires : traduire et adapter dans sa langue des grands classiques comme Baudelaire, Apollinaire, mais aussi l'occitan Pierre Bec ou encore l'inattendue poétesse grecque Sapho. Poésie intime ou engagée, c'est avant tout le mépris de l'État envers le poitevin-saintongeais et les langues d'Oïl qui se trouve dénoncé dans ce recueil.

  • Vendée mystérieuse

    Michel Gautier

    • Geste
    • 2 Novembre 2015

    Dans cet ouvrage, Michel Gautier réunit des siècles d'imaginaire collectif. Il présente vingt légendes et énigmes historiques vendéennes : Mélusine, Gargantua, loups, lutins, galipotes. retrouvez tous les héros connus et méconnus des histoires d'hier et d'aujourd'hui. Des récits plus ou moins longs à raconter en famille ou entre amis, pour (re)découvrir les êtres mythiques qui hantent les nuits vendéennes.

  • Amours d'autrefois

    Michel Gautier

    • Geste
    • 1 Mai 2021

    Des témoignages émouvants, surprenants, sur l'art et la manière de « faire l'amour » avant le mariage.Il est loin le temps où l'on interdisait aux fiancés de séjourner sous le même toit. Aujourd'hui, les jeunes couples fêtent facilement Pâques avant les Rameaux. Mais la jeunesse « libérée » aurait tort d'imaginer que ses grands-parents ou arrières-grands-parents ont vécu leur amours juvéniles dans l'innocence et la chasteté. Sous l'Ancien Régine et jusqu'au xixe siècle, les communautés paysannes admettaient certaines libertés amoureuses avant le mariage. Par exemple, en Savoie et en Franche-Comté les filles accueillaient dans leur lit les galants habillés. Ces coutumes réprimées, ou tombées en désuétudes ailleurs, se sont maintenues jusqu'au milieu du xxe siècle dans le Marrais de Challans, le Bocage de Vendée et des Deux-Sèvres, avant d'être rattrapées par la libération des moeurs.

  • "Marcher, quel bonheur ! Concrétiser un rêve vieux de 45 ans, c'est formidable. C'est l'expérience entreprise par l'auteur à 60 ans passés. Aller de chez soi à la belle Toscane, une sorte d'hommage à ses paysages somptueux, à son histoire, à ses trésors artistiques merveilleux et aussi à son vin et à sa gastronomie. Les amateurs de voyages pédestres retrouveront ici de nombreuses sensations. Ces voyages sont toujours une aventure faite d'évènements plus ou moins grands, découvertes de paysages sensationnels, rencontres surprenantes, accueils souvent merveilleux, météo contrariante, parfois égarements sur le chemin... Tout cela en totale liberté avec bien sûr des efforts physiques et aussi de la volonté, les pieds dans le sol et la tête déjà dans les nues. Futurs voyageurs, confortez votre désir et, pourquoi pas, puisez dans ce récit quelques idées pour votre préparation."

  • À travers des ancedotes personnelles, des hommes et des femmes se racontent et racontent leur Vendée, celle qu'ils ont connu, celle qu'ils ont rêvé.
    De ces histoires intimes, Michel Gautier en fait un ouvrage sur l'histoire du département : protestantisme, guerre de Vendée, échaufourées des inventaires, les rapports maîtres-métayers, la Résistance, la guerre d'Algérie.
    Une grande diversité de thèmes sont abordés, à travers la mémoire populaire et la tradition orale.
    Quand les langues se délient c'est l'histoire du département qui nous est proposée.

    Des hommes et des femmes de Vendée racontent, se racontent. Les protestants - naguère honnis par les curés - n'ont pas oublié les persécutions perpétrées sur leurs ancêtres par les dragons du roi. La tradition orale permet encore de remonter aux Blancs et aux Bleus de 1793, aux affrontements de 1906, l'année des inventaires des biens de l'église. La mémoire populaire retient des noms et des faits qui n'avaient aucune chance d'entrer dans la grande ou petit histoire : Jarny, le réfractaire de 1914, les héros obscurs de la Résistance, les témoins vivants de la guerre d'Algérie, les derniers métayers, l'ouvrière d'une chaîne de montage.
    Au rebours d'une Vendée unique, commémorée, la mémoire populaire met en scène des Vendéens divers et complexes.

  • L'image du "monde plein" illustre la pression démographique sur la terre, et traduit le rapport entre la densité de la population et les biens auxquels cette population peut avoir accès. Cet ouvrage examine sous cet angle une situation bien localisée sur une période de deux siècles. Après avoir abordé le thème de "l'horizon" des habitants sont présentés l'évolution de la population, de sa structure et de sa démographie, puis celle de son niveau de vie et enfin les changements dans la population agricole.

  • Au début de ce siècle, on s'est souvenu que des bêtes à cornes avaient été présentes de façon notable dans la ville de Paris. Leur destin était de produire du lait pour la consommation des Parisiens dans le cadre des « vacheries ». Il a fallu attendre la fin du XIXe siècle pour avoir des notions circonstanciées sur la situation des éleveurs et connaître leurs propres témoignages sur leur activité. Qu'en était-il auparavant ? C'est grâce à une enquête fournie que l'ouvrage nous offre ici un éclairage sur des temps plus lointains, en s'intéressant à la période du développement initial de cette activité laitière parisienne (de 1715 à 1830).

  • Il y a 150 ans Jules Guérin chantait le Marais Poitevin.
    Il nous décrit des paysages qui n'ont pas encore été colonisés par le maïs, des grandes étendues de nature idylique. Il décrit le pays, ses gens, sa faune et sa flore dans des poèmes aux multiples détails, aux touches impressionnistes. Amoureux de la région et de son parlanjhe, il cultivait la langue de son pays.
    Michel Gautier traduit cette oeuvre afin de nous transmettre cet amour du parlanjhe, mais aussi, toute la beauté des paysages décrits par Jules Guérin.

  • En novembre 1938, il quitte le pays de Retz et la ferme de ses parents pour le service militaire.
    A l'automne suivant, c'est la guerre ; d'abord, celle qu'on appelle " drôle " puis, en mai 40, la vraie, celle qui tue et où on doit tuer pour sauver sa peau. Les panzers de Guderian viennent de s'engouffrer à travers les ponts sur la Meuse. Dans l'odeur des foins, des lilas... et bientôt des cadavres, le jeune paysan côtoie les convois de l'exode avant d'être pris dans la nasse avec sa compagnie du 3e régiment d'infanterie coloniale.
    Ignorant que son sort est scellé dès le quatrième jour de l'offensive, ballotté à travers la forêt ardennaise avec son cheval tirant un canon antichar, il va guerroyer pendant deux mois... Jusqu'au jour de sa capture, le 17 juin 40, où il participe à un dernier combat qui lui vaut d'être cité à l'ordre du régiment. Comme un million et demi de jeunes Français, on l'envoie en Allemagne. Cinq ans de captivité, de stalag en Kommando, dans les usines et les fermes de la vallée du Rhin, autour de Mannheim.
    C'est en mai 1945, après sept ans d'absence, qu'il quitte la ferme Lautenbach et revient au pays.

  • L'identité culturelle se construit au coeur de chaque peuple, tout au long de son histoire. Si décriée par les partisans de l'État centralisateur ou de la mondialisation uniformisante, elle s'inscrit dans la longue durée. Elle ne saurait être soumise aux aléas de l'économie, aux découpages administratifs circonstanciels, politiciens. Reconnue et assumée, elle est une part essentielle de la dignité humaine, elle n'est pas repliement mais nourrit la diversité et le désir d'échange, elle est facteur de dynamisme social et de développement.

  • L'association des Amis du peintre André Astoul s'est donnée pour objet dans cet ouvrage de faire connaître la vie et l'oeuvre d'André Astoul, un peintre qui met son talent et sa grande sensibilité pour faire vivre et durer longtemps l'émotion de ses rencontres avec les gens, avec les activités, les événements et les lieux en Vendée.
    Après quatre ans de travail à retracer le parcours de ses expositions, à faire l'inventaire de ses oeuvres et à suivre les ventes, les auteurs retracent l'histoire d'André Astoul.
    Au travers de documents conservés par les descendants (articles de presse, correspondances, publications et photographies) vous découvrirez la vie de ce peintre vendéen.

  • Un soir, une drôle de tache apparaît sur le mur de la chambre de Benjamin.
    On jurerait y voir un loup...

empty