Geste

  • L'esclavage - illustrations et caricatures (1750-1870) Nouv.

  • En août 1914, le département de la Charente-Maritime - appelée alors Charente-Inférieure - paraît bien éloigné de la ligne de front. Et pourtant, dès les premiers mois, il s'avère tout proche du théâtre des opérations, car la guerre ne se joue pas que dans les tranchées ; elle se joue aussi sur mer. La Charente-Maritime, avec son littoral et ses ports (Rochefort, La Rochelle-La Pallice), ainsi que son arrière-pays agricole et industriel, tient un rôle stratégique de premier plan. Pendant plus de quatre ans, elle participe à l'approvisionnement des troupes en vivres, en munitions, en matériel militaire. Elle prend part à la guerre maritime. Ses ports servent de plate-formes de débarquement pour des vagues ininterrompues de combattants et de victimes : réfugiés, blessés, prisonniers, soldats en transit - Français mais aussi étrangers de toute l'Europe, d'Afrique, d'Extrême-Orient et d'Amérique. Ils contribuent également à l'approvisionnement du territoire français en matières premières, en produits manufacturés et en denrées alimentaires. Mais ce sont aussi les communes de l'intérieur qui sont affectées en accueillant sinistrés des zones de conflit, militaires en convalescence ou prisonniers de guerre assignés à des tâches d'intérêt collectif. La société traditionnelle est bouleversée par la durée et la violence du conflit, les réquisitions, les privations, la présence massive d'étrangers, l'absence des mobilisés que remplacent épouses, prisonniers et travailleurs étrangers. L'économie est orientée vers l'effort de guerre : la production agricole est destinée aux combattants ; les usines sont reconverties pour la livraison d'équipements militaires, les hôtels transformés en hôpitaux. Dès 1917, le département accueille des bases américaines qui contribuent à sécuriser le littoral face aux sous-marins allemands... et à faire connaître le jazz en France.

  • Bercée par la mer, abritée au fond d'une baie qu'enserrent les pointes des Minimes et de Chef-de-Baie, La Rochelle semble dominer la mer des Pertuis.
    Chaque année, des milliers de touristes étrangers séjournent dans cette ville. Vous serez plongés dans l'Histoire de la ville et vous apprendrez à observer les traces des différentes époques dans l'architecture. Vous découvrirez les multiples facettes de cette ville verte et naturelle, artistique et dynamique. Cet ouvrage donne aux anglophones de nombreuses idées pour vivre un séjour inoubliable à La Rochelle !

  • À l'origine petit village de pêcheurs au sein d'une baie délimitée par les falaises des Minimes et de Chef-de-Baie, La Rochelle devient à partir du XIIème siècle l'une des villes les plus dynamiques de l'ouest français et capitale incontestée de la province aunisienne. Ce beau-livre retrace les différentes étapes de l'avènement de cette ville, de ses origines à nos jours. On découvre, par exemple, que les trois tours du front de mer ont échappé de peu à la destruction au lendemain du Grand Siège de 1627-1628, ou encore les étapes de restauration de l'hôtel de ville et la naissance de la notion de patrimoine commun grâce aux plumes spécialistes de Jean-Louis Mahé et Mickaël Augeron. De nombreuses illustrations, cartes, plan, documents d'archives viennent étayer le texte historique.
    Mickaël Augeron enseigne à l'Université de La Rochelle et à l'institut politique de Paris (science-Po). Il est l'auteur de nombreuses publications en histoire maritime et coloniale.
    Aunisien d'origine, Jean-Louis Mahé est né en 1958. Depuis de nombreuses années, il est bibliothécaire à La Rochelle où il s'occupe plus particulièrement des collections de régionalisme. Ce passionné a déjà publié plusieurs ouvrages traitant de sa ville et des métiers de la mer.

  • Bercée par la mer, abritée au fond d'une baie qu'enserrent les pointes des Minimes et de Chef-de-Baie, La Rochelle semble dominer la mer des Pertuis. Les photographies de Christophe Gauriaud dévoilent la ville comme nous n'avons pas l'habitude de la voir.

  • Fruit d'une collaboration entre la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes et la région de Fatick au Sénégal, ce projet s'inscrit le cadre du Programme de Développement de l'Écotourisme (PRODETOUR).
    L'ouvrage permet d'appréhender l'extrême richesse de cette région du Sénégal : la nature, le patrimoine culturel immatériel, le patrimoine bâti et les objets mobiliers... Le delta du Sine- Saloum est d'ailleurs inscrit, par l'Unesco, au patrimoine mondial de l'humanité. Rédigé par des spécialistes français et sénégalais, le livre propose, pour la première fois, une synthèse des recherches scientifiques menées sur le Sine-Saloum.
    L'objectif est d'encourager le développement d'un tourisme plus solidaire, plus équitable et respectueux de l'environnement.

empty