• "Le général Michel Aoun a été élu président de la République du Liban le 31 octobre 2016. Destin exceptionnel de cet homme qui a été exfiltré du Liban par les services spéciaux et les militaires français fin août 1991, après qu'il se fût réfugié à l'ambassade de France à Beyrouth sous la pression militaire syrienne envahissant alors le réduit chrétien libanais. Cet épisode de l'histoire contemporaine du Liban est ici replacé dans la perspective cohérente des événements qui se sont succédé à Beyrouth durant les deux années qui ont précédé et induit le départ en exil de cet homme qui incarnait alors la résistance libanaise face aux forces armées syriennes. - - "

  • "La rencontre fortuite d un banlieusard handicapé et d un jeune Palestinien va conduire cet homme à raccompagner l adolescent au Liban à la fin des années 80. Vont alors s y croiser plusieurs personnages aux trajectoires singulières, sur fond de témoignage historique. Des tourments, souffrances et conséquences de la guerre naîtront des destins exceptionnels accordés au déracinement, à l exil, à l abandon de gens ordinaires..."

  • Voici le récit d'une amitié, exigeante et mouvementée : celle de Céline, écrivain et médecin, et d'Henri Mahé (1907-1975), dit " Riton-la-Barbouille ", artiste peintre.
    Durant trois décennies, de 1930 à sa mort en 1961, Céline a adressé à son ami Mahé plus de deux cents lettres, de quelques lignes à dix pages.
    Joies et irritations quotidiennes rendues dans le langage dur et sans fard de l'amitié, ponctuation lâchée à la volée, souci débraillé du mot juste : tout Céline est ici tel qu'en lui-même, avec ses bouffonneries, ses obsessions, ses haines, ses idylles, ses rêves et ses angoisses. Entre les lignes, Henri Mahé prend la parole pour raconter sa vie, leur amitié.
    Ce " classique " célinien est suivi d'un texte inédit et truculent, La Genèse avec Céline (1970), ponctué d'autres missives, ainsi que d'un choix de quarante lettres inédites (1942-1954).

  • La varangue

    Henri Mahé

    En 1960, Madagascar recouvre son indépendance et sa souveraineté nationale, après de nombreuses décennies passées sous le joug du colonialisme français. Une date figée de l'Histoire ne peut toutefois, d'un claquement au vent du drapeau national, effacer les rancoeurs accumulées par une population locale excessivement et durement exploitée au bénéfice des structures colonisatrices. C'est dans ce contexte qu'un petit garçon français va vivre avec sa sensibilité et ses incompréhensions le déchirement du départ forcé de son pays de naissance, puis les déceptions de « l'exil » dans son pays d'origine, la France. Son esprit, à défaut de son corps, sera finalement sauvé par l'enseignement mystique reçu à Madagascar. À travers l'histoire bouleversante de ce petit garçon sont bien sûr évoqués les thèmes de l'attachement à la terre natale et du déracinement, comme ceux de l'intolérance et de l'ostracisme quont pu subir des Français nés outre-mer, dans la France semi-rurale des années 60.

  • L'auteur ressuscite ici avec bonheur un style littéraire tombé en désuétude depuis Pagnol : celui d'une littérature populaire à l'accent provençal, par une évocation de personnages contemporains vivant en bord de mer et cultivant un lien fort avec celle-ci. Ce recueil de nouvelles dépeint ainsi l'humanisme de gens de mer ordinaires à travers la relation d'histoires drôles, singulières, émouvantes parfois, ponctuant la vie de membres d'une société nautique des bords de la rade de Toulon.

  • De 1260 à 1325, ce roman retrace la vie et les exploits de Jaume Bonaventure, un homme libre, fils de paysans catalans, qui connaîtra une destinée incroyable.
    De la commanderie du Mas Déu à la Terre Sainte, où il assiste à la chute de Saint-Jean-d'Acre et à la fin de la dernière Croisade, il prend part aux grandes batailles géopolitiques et religieuses d'alors, aux côtés de Roger de Flor et des Almogavres.
    Après maintes péripéties, il revient en Roussillon et y mène une vie de grand commerçant, contribuant au renom du textile catalan. Au faîte de sa maturité, il deviendra même un seigneur féodal influent !
    Le Templier de Castelnou retrace à travers la vie d'un homme d'exception, de ses forces, de ses amours, mais aussi de ses faiblesses, la puissance et la fierté de l'esprit catalan en cette époque troublée.

  • Au-delà des vieilles pierres et du magnifique paysage qu'offrent Castelnou et les villages des Aspres se cachent une histoire médiévale prestigieuse et un patrimoine tant naturel qu'archéologique et architectural hors du commun. Ce livre nous les fait découvrir avec clarté et concision. On y découvre notamment, depuis l'An Mil, l'émergence de la vicomté de Castelnou et son rayonnement en Catalogne, les aléas militaires et religieux de ses vicomtes et barons successifs jusqu'au traité des Pyrénées (1659). Sont présentés, ensuite :
    - Les évènements révolutionnaires qui ont marqué la vie du château et des émigrés.
    - La restauration de la forteresse commencée à la fin du XIXe siècle.
    - La vie de ses châtelains successifs, souvent anglo-saxons et emblématiques, depuis 1900.
    /> - La vie sociale du village et des Aspres du Moyen Âge au début du XXe.
    - L'ouverture du village à la modernité dans les années 1950.
    - Les stratégies touristiques du château et du village depuis les années 1970.

  • L'objet de cet ouvrage est d'aider les dirigeants (cédants ou repreneurs), à aborder une démarche de transmission en TPE et PME dans les meilleures conditions possibles afin de réduire les risques d'échec liés à l'impréparation, à la précipitation et à l'oubli de certaines dimensions managériales et humaines capitales. Ainsi, après un rappel des formalités, des méthodes et des étapes clés indispensables à une cession/reprise, il met en exergue les zones d'ombre, immatérielles en général, de nature managériale, psychologique ou psychosociologique, trop souvent négligées par les protagonistes, mais responsables de nombreux échecs du processus de transmission. Ce livre montre que la reprise par les salariés, autrefois peu considérée, connaît aujourd'hui un intérêt croissant.

    Pour aborder ces problématiques de façon pratique, des outils spécifiques (protocoles, grilles, méthodes...), validés par l'expérience, sont proposés pour aider de façon efficace les cédants et repreneurs.

    Composé de cinq chapitres le livre traite plus précisément :
    -du marché de la cession/reprise/transmission ;
    -des problèmes juridico-techniques et économiques ;
    -des audits stratégiques, managériaux, réticulaires et humains ;
    -des problématiques managériales et humaines des transmissions ;
    -de la transmission aux salariés en PME et notamment de la transmission d'entreprise par apprentissage managérial (méthode de RES/ TEAM).

  • Voici une réflexion sur les nouveaux enjeux du management public en confrontant les approches d'universitaires et de praticiens autour de quelques thématiques d'actualité : la conduite du changement dans les organisations publiques, l'appropriation des outils de gestion par le manager public, le territoire nouvel enjeu de management public.

  • Ce livre a pour but : de préciser les concepts d'art, d'antiquité et de collection ; de montrer l'importance économique et sociale des marchés de l'art ; d'étudier la rentabilité des placements en objets culturels comparativement à celle des investissements financiers ; de fournir des outils d'aide au placement en objets d'art ; d'analyser les stratégies des intermédiaires (galeristes, antiquaires, courtiers, commissaires-priseurs, sociétés de vente aux enchères publiques, sociétés de courtage en ligne...) et des artistes ; de comprendre les logiques d'achat individuelles et institutionnelles ; de souligner le poids du différentiel d'information et de connaissance entre vendeurs, intermédiaires et acquéreurs ; de donner les bases juridiques (protectrices) et fiscales (incitatrices) qui régissent les transactions et les gestions patrimoniales artistiques tant privées que publiques.
    Alternant analyses rigoureuses et conseils pratiques, cet ouvrage devrait intéresser : les amateurs d'art, d'antiquité et de collection ; les professionnels du marché des arts plastiques et des antiquités ; les conseillers en gestion du patrimoine (compagnies d'assurance, banques, investisseurs, fiscalistes, notaires...) ainsi que leurs clients (particuliers, entreprises...) soucieux de diversifier les placements, d'échapper à l'impôt (ISF) ou de le réduire (dation, mécénat, fondation...) ; les étudiants et chercheurs concernés par le commerce de l'art, le marketing, le management culturel ou événementiel.

  • Ce livre a pour but de répondre à une interrogation centrale : peut-on et doit-on éviter une délocalisation en PME ? La délocalisation accompagne la progression de la mondialisation.
    Elle est facteur de développement économique planétaire, mais aussi, génératrice d'inégalités et de déséquilibres. Après des années de certitude sur la délocalisation, le doute s'installe chez les dirigeants en raison de problèmes de qualité et de surcoûts inattendus. On assiste de plus en plus à des relocalisations. Pour autant les problématiques ne sont pas simples, notamment en PME. Pour y répondre cet ouvrage définit et analyse : les concepts de délocalisation et de relocalisation ; les enjeux de la délocalisation et l'inégalité d'exposition des entreprises ; les risques de la délocalisation et les stratégies d'évitement ; l'ancrage territorial par le recours aux compétences stratégiques et à l'expertise humaine.
    Il apporte ainsi des préconisations privilégiant l'évitement. Répondant à des questions politiques, économiques, stratégiques et humaines il devrait intéresser les dirigeants de PME, les cadres d'entreprises, les responsables publics, les consultants-experts en management, les enseignants chercheurs en sciences de gestion, les citoyens et les étudiants intéressés par le devenir des entreprises à taille humaine.

  • Le Patrimoine offre aujourd'hui une grande diversité de sens puisqu'il concerne aussi bien les legs matériels laissés par les anciens (monuments historiques, objets d'art, pièces d'archives ) que les legs immatériels (traditions, langues, arts vivants, sports).
    D'où le titre : "Le patrimoine dans tous ses états" qui permet de multiples audaces et incursions originales comme le montre l'ouvrage qui traite : du concept de patrimoine sous ses différentes acceptions et dimensions, de son engouement et, de ses retombées économiques et sociales ; des formes immatérielles, telles que la construction patrimoniale par les mots, de la mémoire collective et, de la construction d'images véridiques d'espaces qui n'existent pas, à propos de patrimoine et de développement territorial tels que : " l'Aude pays cathare " ; des fondamentaux de la conservation et du soutien au patrimoine matériel par la mission du service des Monuments historiques (monuments et objets) et du mécénat culturel au service du patrimoine et des territoires ; d'exemples pittoresques de patrimoines comme celui de la gastronomie et des traditions culinaires languedociennes et roussillonnaises, des porcs et jardins d'exception et du patrimoine rugbystique Biterrois.
    Les textes ont été rédigés par des universitaires et experts, spécialistes reconnus des problématiques patrimoniales tant universelles que régionales.

  • Comportant près de 2 200 entrées et définitions, ce dictionnaire s'adresse à tous ceux qui veulent une définition claire des principaux termes, concepts et outils utilisés en sciences de gestion.

    Son champ couvre :
    - l'essentiel des disciplines de gestion : la comptabilité, la communication, le marketing, le commerce international, la finance, la gestion des ressources humaines, les systèmes d'information, le contrôle de gestion, l'analyse systémique, la stratégie, le management, la gestion de production, la bureautique, les méthodologies d'enquêtes, ainsi que différents emprunts aux sciences sociales et techniques connexes ou intégrées à la gestion telles que les statistiques, la sociologie et la psychologie;
    - les principaux concepts de la réflexion théorique et les fondamentaux de la recherche en sciences de gestion.
    Il contient notamment des précisions sur l'épistémologie et les méthodologies de recherches associées aux outils d'analyses quantitatives et qualitatives nécessaires aux étudiants de dea ainsi qu'aux doctorants en sciences de gestion.

  • Henri mahé de boislandelle est professeur des universités en sciences de gestion à l'université de montpellier i.
    Auteur de travaux et publications sur le management des pme et la gestion des ressources humaines, il dirige une équipe de recherche spécialisée sur les pratiques de grh en pme (gesem-grh). il est en contact avec différentes organisations dans le cadre d'activités d'études.

empty