Corps 16

  • L'inoubliée

    Madeleine Chapsal

    En retrouvant par hasard Eléonore, son ancien amour de jeunesse, Louis mesure à quel point il n'a jamais pu oublier cette liaison romanesque et passionnée. Judith, sa jeune nièce, s'interroge : en quoi l'amour en ce temps-là était-il différent d'aujourd'hui pour qu'il parvienne à autant perdurer ? D'un échec à l'autre, la jeune fi lle continue à rêver au grand amour. Pour en savoir plus sur celui de son oncle, elle va en cachette trouver Eleonore...

  • Deux soeurs

    Madeleine Chapsal

    Sara voue à sa soeur aînée une jalousie terrible qui la pousse à la calomnie et à la violence. « Pourtant nous nous aimions tant quand nous étions enfant... » s'afflige Emma qui ne comprend pas pourquoi sa petite soeur, devenue sa pire ennemie, s'acharne à la détruire. Longtemps, Emma va espérer la désarmer par un excès de patience et de générosité, mais rien n'y fait : plus elle lui cède, plus sa soeur s'enflamme. C'est au décès de leur mère, puis de leur père que Sara achève d'exploser : au mépris de la loi et même du bon sens, elle commet l'impensable pour arriver à dépouiller sa soeur, quitte à en pâtir elle-même... Une observation délicate et implacable de Madeleine Chapsal, riche de son empathie et de son expérience. Beau, cruel, tragique. Paule Martigny, Mémoire des arts.

  • Alexandre, la cinquantaine, romancier à succès, puise le plus fort de son inspiration dans sa vie amoureuse. Mais les femmes qui l'entourent supportent mal ses aventures à répétition. Pis encore, son épouse comme ses maîtresses sont lasses de se reconnaître dans ses romans : à croire qu'il les utilise sans vraiment les aimer. Alexandre décide alors de vivre avec Delphine, vingt-trois ans, qui lui fournit du plaisir tout en le renseignant sur les moeurs de la nouvelle génération... Mais soudain - est-ce l'âge ? - il est saisi par une ambition supérieure : rédiger un essai où il compte mettre tout son savoir et son expérience de l'amour. Il est convaincu d'en obtenir la gloire. Son éditeur le met en garde : en voulant philosopher, le romancier court à l'échec. Alexandre s'entête et publie En voguant sur l'amour. Raté, l'ouvrage tombe à plat et, déconfit, humilié, l'écrivain voit se défaire sa relation à ses lecteurs, aux femmes, à l'écriture. Blessé, il cesse d'écrire, peut-être même d'aimer... Rompant avec Delphine, il se réfugie chez une tante âgée pour s'y s'interroger sur sa vocation : l'aurait-il choisie par incapacité à vivre dans le réel ? Etre un écrivain est certes valorisant, mais pourquoi celui-ci doit-il le payer dans sa vie comme dans sa chair ?
    Madeleine Chapsal nous révèle, à travers ce roman bouleversant, la déformation parfois monstrueuse qu'un écrivain peut faire subir à son existence comme à celle des autres pour continuer à écrire.

  • Trois hommes, heureux en ménage, sont de cette nouvelle génération qui « pousse le landau », trouvant normal de partager les tâches ménagères, l'éducation des enfants, les loisirs à part égale avec leurs épouses.
    Jusqu'au jour où Thierry, Octave et Cyril décident de se réunir une fois par semaine, pour passer ensemble une « soirée mecs », dans l'appartement que leur prête Florian, un célibataire plutôt macho. Aussitôt, c'est l'effervescence chez leurs femmes : que leur conjoint s'échappe leur paraît pire qu'une tromperie amoureuse ! Elles décident de s'unir pour organiser la résistance. Leurs ménages vont-ils résister ? Ce roman est l'histoire de quelques hommes et femmes qui cherchent à s'inventer une vie de couple sans concessions ni mutilations.
    Leur avenir en dépend. Peut-être aussi celui de la planète...

  • Romancière, journaliste, dramaturge, membre du jury du prix Femina, Madeleine Chapsal a récemment publié chez Fayard : La femme sans, La Maison, Les Chiffons du rêve et Deux femmes en vue.

    Elle nous livre ici un grand et poignant roman sur les « grands enfants », leurs parents et l'environnement âpre et périlleux que leur réserve le monde d'aujourd'hui.

  • Dans le salon d´une belle maison de campagne, un homme d´un certain âge se tourmente. C´est le baron Robien de Condignac, riche oncle à héritage. A qui va-t-il laisser tous ses biens : argent, collection, maison ? A Laurraine, sa nièce préférée, qui n´a hélas pas d´enfant ? A son neveu Charles, dont il n´aime pas l´épouse et encore moins ses triplées de filles ? Ou aux tortues des Galapagos, pour embêter cette descendance aux dents longues qui s´affaire avec tant de férocité autour de lui ?
    L´oncle hésite quand une solution de rechange - tombée du ciel par Internet ! - finit par se présenter... Est-ce la bonne ?

    Ces rebondissements autour d´un héritage prennent le tour d´une comédie - mais qu´elle semble réelle ! Lequel d´entre nous ne l´a plus ou moins vécue ? Et que d´amers souvenirs ces fourberies nous rappellent avec malice...

  • Mari et femme

    Madeleine Chapsal

    Deux jeunes mariés follement amoureux, Julien et Albane, ne forment qu'un seul être... Avec la naissance de leur fils ils prennent conscience qu'ils sont différents. Et la vie s'en mêle : un réalisateur de cinéma propose un rôle à Albane qui se sent flattée. Celle-ci partie en tournage chacun évolue. Comment faire, quand on s'aime, pour continuer à vivre avec cet étranger qu'est devenu votre conjoint ? Et pourtant, malgré tout, savoir se retrouver.

empty