Edisud

  • Les abbayes cisterciennes représentent une conception épurée, équilibrée et fonctionnelle de l'architecture religieuse. De là viennent leur beauté et la spiritualité qui s'en dégage. Elles sont le reflet d'un renouveau de la vie monastique intervenu au XIIe siècle et de son essor, sous l'impulsion de saint Bernard,dans toute l'Europe chrétienne, entre le XIIe et le XIVe siècle.
    La Provence a la chance de posséder trois de ces abbayes remarquablement bien conservées et restaurées.
    Bien insérées dans un environnement naturel préservé, Le Thoronet, Silvacane et Sénanque sont restées très proches de l'idéal cistercien des origines. Affiliées au même ordre religieux, on les appelle les trois soeurs provençales.
    Mais, même si elles se ressemblent, elles ont aussi, chacune, un caractère individuel bien affirmé.
    L'approche architecturale est complétée ici par des approches historiques, économiques ainsi que religieuses et spirituelles, raisons d'être de ces établissements. Un tour d'horizon des autres fondations cisterciennes de Provence, disparues ou toujours présentes, complète cet ouvrage.
    L'auteur SERGE PANAROTTO vit à Bouc Bel Air (13). Il est consultant en communication, passionné d'histoire régionale et dirige l'ensemble de la collection Edisud*Patrimoine chez Edisud.

  • En longues vagues bleues, les lavandes animent et illuminent les terres sèches, rudes et caillouteuses des plaines, et des collines de l'Europe méridionale. Les lavandes furent depuis les temps les plus reculés utilisées pour leurs qualités olfactives cosmétiques et médicinales.
    La distillation mieux connue en Europe à partir du XVe siècle permit l'extraction de l'essence de lavande dès lors plus largement utilisée dans la parfumerie, l'industrie et la médecine. Mais c'est au XIXe siècle que la culture de la lavande connut un important essor, lorsque l'industrie de la parfumerie en plein développement eut besoin d'importantes quantités d'essence de lavande.
    Longtemps plantes sauvages de simple cueillette, les lavandes furent peu à peu domestiquées et depuis plus d'un siècle l'objet de soins culturaux attentifs et sophistiqués.
    Ainsi dans un syncrétisme mêlant plaisir des sens et bien-être des corps, symbolique méridionale, et tradition, les épis bleus bénéfiques et parfumés nous renvoient à une Provence estivale, ensoleillée, immuable et idyllique.

  • Colorées, ensoleillées, chaleureuses, conviviales, les fêtes en Provence, dans les Alpes du Sud et sur la Côte d'Azur, sont à l'image de ces pays aux caractères bien affirmés, aussi divers que variés. Enracinées de longue date ou éclosions nouvelles, elles rythment l'année au fil des saisons et du calendrier religieux qui en forme, pour l'essentiel, la trame ancestrale. On peut donc y trouver : - Des fêtes reliques, telles l'arbre de mai (Cucuron), le boeuf gras (Barjols) ou la danse des épées (Briançon), qui se perpétuent, ici et nulle part ailleurs ; - Des fêtes traditionnelles sans cesse revivifiées (carnavals, corsos fleuris, St-Eloi, bravades.) ; - Des pèlerinages célèbres (Stes-Maries-de-la-Mer), originaux (St-Gens) mais, le plus souvent, locaux, fervents et authentiques ; - Des fêtes identitaires où un village, une ville, un «pays», se rassemble autour de ses traditions, de ses croyances ou de la langue de ses ancêtres ; - Des fêtes de métiers (pêcheurs, bergers, potiers, vanniers.) - Des fêtes qui célèbrent les produits du terroir (olives, lavandes, truffes, châtaignes.) - Des fêtes à grand spectacle comme le carnaval de Nice, la Fête des citrons ou les nombreuses reconstitutions historiques.

  • Un matin on se réveille avec au coeur une folle envie d'ailleurs...
    - Prendre un chemin inconnu, entrer dans un village encore plein de mystère ; - Laisser son nom derrière soi, voir ce qu'il y a de l'autre côté de la colline...

  • Pays de Sault, plateau d'Albion, collines et lavanderaies de Banon : des paysages dans lesquels se déplaceront pour l'éternité Gédémus, Panturle, les personnages de Giono.
    Après avoir fait découvrir le Luberon au fil de sa double plume - écriture et dessin - Patrick Ollivier-Elliott nous emmène à travers les hautes solitudes de ces derniers pays purs, et à la découverte des secrets de leurs villages, avec toujours son oeil inquisiteur qui n'ignore aucun détail, son ton mi-amoureux, mi-caustique, et ses croquis qui présentent l'essentiel au visiteur attentif. Cet ouvrage est le premier d'une nouvelle série consacrée à la Haute-Provence.

  • Des falaises abruptes aux couleurs flamboyantes que les visiteurs des quatre coins du monde s'empressent de découvrir et de photographier : les ocres du Luberon s'exposent !
    Classé par le Ministère de l'Environnement, le massif ocrier du Vaucluse tel que nous le connaissons aujourd'hui, est en réalité l'oeuvre d'un mariage inédit :entre le travail de la nature qui façonna peu à peu la terre jusqu'à lui donner des couleurs jaunes,orangées, rouges et même violettes,et l'intervention de l'homme qui, pendant près d'un siècle, exploita ce minerai de manière industrielle.
    De Roussillon à Rustrel, du Sentier des ocres au Colorado provençal, en passant par Gignac et Villars,ce livre propose un voyage à travers les époques et les usages qui font des ocres du Luberon un peu plus qu'une simple terre : une ressource économique pour les villages ocriers et une matière aux pouvoirs colorants exceptionnels.
    L'auteur SOPHIE LEDUC, responsable du pôle Patrimoine et Territoire à ôkhra, coopérative sur la couleur de Roussillon.
    CATHERINE GARDONE, photographe professionnelle, qui travaille régulièrement en partenariat avec ôkhra.
    Toutes deux résident dans le Vaucluse (84), la première à Roussillon, la seconde à Lioux.

  • A l'ombre de l'oustaou, venez goûter la douceur de vivre, déguster les trésors culinaires, admirer les traditionnels costumes et voyager au gré des légendes de la Provence. Grâce à cet inventaire largement illustré, qui sent bon l'huile d'olive, le pistou, l'air marin autant que le parfum des collines, redécouvrez une Provence populaire, fière de ses traditions, attachée à un art de vivre profondément ancré dans le terroir. Les objets quotidiens, la palette des paysages, les rites qui ont façonné l'identité provençale livrent ici leurs secrets, petits et grands.

  • Ce petit beau livre propose une balade insolite à travers la Provence durant la saison hivernale, découpée en 5 grands thèmes : - les sites remarquables (le Mont Ventoux, les Alpilles, le Luberon.), - le patrimoine architectural des villes et villages (Gordes, Glanum, Marseille.), - le monde sauvage (flore, faune et produits de la terre), - les activités agricoles (transhumance, cueillette des truffes, des olives et du mimosa, taille des vignes.), - les fêtes (marchés de l'Avent, messe de Minuit, Carnaval.). Textes et légendes agrémentent l'ensemble, mais ce sont surtout les superbes photos de Laurent Giraudou qui ont la part belle dans ce livre. Un sublime ouvrage pour découvrir et apprécier la Provence hors saison.

  • En 1993, Patrick OLLIVIER-ELLIOTT publiait chez Edisud "Luberon d'Aigues, carnet d'un voyageur attentif", qui reçut le Grand Prix de l'édition régionale de Provence et le Prix de l'Académie de Marseille. Cet ouvrage, alors décrit comme "le guide atypique mais idéal pour l'évasion vers les bonheurs fous", et depuis toujours demandé par les résidents et les visiteurs de cette contrée que le monde entier appelle maintenant "Le Luberon" a-t-il vieilli ? Ou plus exactement, ce pays a-t-il beaucoup changé en vingt ans ? Après avoir déjà réactualisé Luberon d'Apt en 2007, l'auteur a repris son bâton de pèlerin, sa besace, son carnet de note et sa plume à dessin, et a revisité chaque village, chaque site, y compris les chapelles perdues au bout de chemins impossibles. Et Dieu sait s'il y en a ! Voici donc - vu par un oeil qui a mûri - la re-découverte d'un pays qui, sans que ses montagnes et villages aient trop changé de place, s'est également bien modifié. Un livre à lire aussi bien par ceux qui veulent découvrir une Provence encore parfois sauvage, et par ceux qui voudront comparer deux visions dans le temps d'un pays qu'ils affectionnent.

  • La rivière Drôme - il faut bien l'appeler ainsi pour la distinguer du département auquel elle a donné son nom - est une frontière et un trait d'union entre le Vercors au nord et le Dauphiné provençal au sud, entre les Alpes à l'est et le sillon rhodanien à l'ouest.
    Elle naît aux confins de la Haute-Provence, et se marie au Rhône 106 kilomètres plus loin et 940 mètres plus bas. Entre-temps, elle aura reçu l'appoint de dizaines de ruisselets et torrents ; chacun d'eux coule dans des paysages paisibles et propices au bonheur. Sa vallée et celles de ses affluents hébergent plus de quatre-vingts villages et villes, depuis le plus modeste, qui fait à peine un habitant, jusqu'à de belles cités comme Die ou Crest ; au fil de l'eau elle nous fait passer des sommets herbeux du Vercors et du Haut-Buech à l'or des vignobles et aux grands vergers rhodaniens.
    Cette contrée, fortement marquée par le protestantisme à partir du XVIe siècle, conserve un patrimoine architectural admirable, d'innombrables sites remarquables, et un mode de vie qui conserve beaucoup du charme et du calme d'autrefois. Patrick Ollivier-Elliott, vous invite à la découvrir au fil de ce nouveau Carnet d'un voyageur attentif.

  • Secrets de camargue

    Luc Chazel

    • Edisud
    • 13 Avril 2007


    paysages sauvages, faune, flore, architecture, histoire et traditions : l'île camargue dévoile ici ses nombreuses facettes.
    tout le patrimoine camarguais est présenté à travers ce livre-panorama, y compris les hommes et les femmes du delta qui en incarnent l'âme. une iconographie abondante illustre chaque thématique. les villes et villages marqués par l'histoire, les myriades d'oiseaux hôtes de l'embouchure du rhône, les manades de taureaux et leurs gardians, l'élevage séculaire des chevaux, mais aussi l'industrie saline, les lagunes et les étangs, la culture du riz, le peuple gitan : c'est tout cela l'héritage de la camargue d'aujourd'hui.
    les auteurs ont conçu leur ouvrage comme un véritable viatique pour entreprendre une découverte éclairée de ce terroir, de ses ressources et de son art de vivre. le lecteur peut donc y puiser de nombreuses informations, des idées de visites et d'itinéraires. cet ouvrage vous permettra de tomber sous le charme d'une région qui, à l'image de sa nature et de ses habitants, ne se laisse pas apprivoiser sans respect, préservant farouchement ses richesses les plus secrètes.



  • en 1991, patrick ollivier-elliot publiait chez édisud "luberon, carnets d'un voyageur attentif", qui reçut le grand prix de l'édition régionale de provence et le prix de l'académie de marseille.
    cet ouvrage, alors décrit comme "le guide atypique mais idéal pour l'évasion vers les bonheurs fous", et depuis toujours demandé par les résidents et les visiteurs de cette contrée que le monde entier appelle maintenant "le luberon" (sans accent svp), a-t-il vieilli ? ou plus exactement, ce pays a-t-il en quinze-vingt ans beaucoup changé ? pour répondre à cette question que lui posait son estimé éditeur, et pour mettre sous les yeux des jeunes générations une vision à jour de ces terres de lumière, l'auteur a repris son bâton de pèlerin, sa besace, son carnet de note et sa plume à dessin, et a revisité chaque village, chaque site.

    voici donc - vu par un oeil qui a mûri - la redécouverte d'un pays qui, sans que ses montagnes et villages aient trop changé de place, s'est également bien modifié. un livre à lire aussi bien par ceux qui veulent découvrir une provence encore souvent sauvage, et par ceux qui voudront comparer deux visions dans le temps d'un pays qu'ils affectionnent.

  • Le canal du Midi est le plus ancien canal de navigation encore en activité au XXIème siècle. Sa réalisation, sous le règne de Louis XIV, a été un défi technique permanent. Issu de l'obstination et du génie de son auteur, Pierre Paul Riquet, il a permis de transporter des marchandises et de se déplacer dans des conditions de confort inconnues alors. Ce livre a pour ambition de répondre à toutes les questions que l'on peut se poser sur cet ouvrage : ses caractéristiques, l'histoire de sa réalisation, les personnes qui ont participé à sa construction, les problèmes rencontrés et les solutions, parfois ingénieuses, qui ont été trouvées. L'auteur propose également des pistes pour aller à sa découverte de toutes les manières possibles et imaginables, et indique quelques sites incontournables à visiter à proximité.

  • Ce livre est dans la continuité de ceux de la collection Carnets d'un voyageur attentif (du même auteur, chez EDISUD) : la découverte d'une petite région bien individualisée, à travers un inventaire exhaustif de son patrimoine bâti et de son histoire.
    Cette petite région est le Trièves, une vaste vallée d'altitude comprise entre les falaises du Vercors à l'Ouest, le profond sillon du Drac à l'Est, le massif du Dévoluy au Sud et les confins de la plaine grenobloise au Nord. Elle est entièrement traversée par la Nationale 75, qui relie Grenoble à Sisteron, et partiellement par sa doublure qu'est l'autoroute Grenoble/ Monestier-de-Clermont, qui maintenant assure une liaison facile entre Grenoble et la haute vallée trièvoise. C'est une région touristique, visuellement connue de très nombreux automobilistes, et par ailleurs très appréciée des habitants de la région grenobloise pour la pureté de ses paysages.
    L'ouvrage emmène à la découverte des 31 communes, avec pour chacune une notice historique et l'inventaire-présentation de tout le patrimoine tant des villages que des sites en campagne et en montagne. L'auteur a identifié 103 sites castraux, dont un certain nombre quasi inconnus.
    Le texte est complété d'environ 200 dessins à la plume.

  • Noël savoyard

    Catherine Lansard

    • Edisud
    • 11 Octobre 2007

    Dans les pays de savoie, noël est une des fêtes chrétiennes les plus marquées par les rituels ancestraux.
    Cet ouvrage se propose de faire découvrir les noëls d'antan, les traditions et les coutumes pratiquées autrefois : les préparatifs culinaires (passage de l'alambic dans le village, abattage du cochon), les chants et les veillées où se transmettaient contes et légendes. les noëls d'aujourd'hui ont aussi leurs rites, très présents dans les villages et les stations d'hiver qui rassemblent, au-delà des résidents, toute une population de passage à la recherche d'une ambiance chaleureuse et festive à cette époque-là de l'année.
    Après avoir détaillé et raconté les traditions de challande en pays savoyard, l'auteur consacre la seconde partie de son ouvrage à la présentation de recettes gourmandes propres à la région tandis que la fabrication, en pas à pas, d'objets décoratifs de noël complète cet ouvrage riche en photos.

  • Rivages sauvages de la Camargue, côte rocheuse ciselées des Calanques, plages de sable blond des Ïles d'Or,plaines ondulantes de vigne de la vallée du Rhône, collines odorantes, hauts plateaux fracturés de canyons, vallées de montagne verdoyante et hauts sommets, la Provence offre une infinie variété de paysages sur un territoires lumineux et ensoleillé, au climat doux, qui déploie ses charmes de la Méditerranée aux Alpes.
    Ici, l'histoire a laissé un patrimoine exceptionnel : monuments romains, abbayes médiévales, églises et chapelles romanes, cathédrales gothiques,châteaux,jardins, villes de caractère, villages perchés et,plus humbles et plus émouvantes,partout les traces de la vie rurale d'autrefois,des mas,des cabanons,des moulins,des pigeonniers,d'étonnantes fontaines...
    Ici, on cultive l'art de vivre au soleil et l'art d'aimer.Les traditions sont vivantes et colorées, les fêtes nombreuses et joyeuses et la cuisine simple mais savoureuse.
    Ici, la culture a pris racines. Le pays a produit, attiré et inspiré de très grands artistes,peintres et écrivains.Terre de lumière pour le corps et pour l'esprit,la musique, la danse, le théâtre et la photo y ont enfanté leurs plus prestigieux festivals.

  • Ce beau livre rassemble 40 légendes languedociennes choisies pour leur ancienneté, leur ancrage dans la tradition populaire, écrite et orale, et leur lien avec des sites renommés (gorges du Tarn, grotte de Clamouse, remparts de Carcassonne, pic du Canigou, château de Perpignan.). L'auteur propose un fil conducteur original sous la forme d'un itinéraire géographique qui part du Gard, monte en Lozère puis descend par l'Hérault, passe par l'Aude, bifurque par les Pyrénées et arrive à la mer. Chaque légende est rehaussée de nombreuses photos couleur.

  • Histoire : Terre, eau et bois ont très tôt favorisé l'habitat dans une région peuplée dès 4 500 avant notre ère. Les populations locales façonnaient déjà vases et vaisselle pour leur consommation courante. Un jour Salernes découvrit que sa richesse résidait dans ses filons d'argile et se mit à fabriquer les célèbres « tomettes hexagonales » qui, bientôt, recouvrirent tous les sols des demeures provençales. Savoir-Faire : Aujourd'hui Salernes et ses artisans ont su dynamiser leur technique et la développer en une multitude de savoir-faire, tels que l'émaillage ou la frise de décoration... donnant ainsi au carreau de terre les mille couleurs de l'arc-en-ciel. Renouveau : Aujourd'hui, soutenu par la dynamique de la « Maison de la Céramique » qui ouvre ses portes au printemps 2008, les fabricants maintiennent et enrichissent cette tradition, inscrite dans le patrimoine cher au coeur des Salernois.

  • Passeurs modestes de l'histoire des bâtisseurs, les vieux ponts sont l'une des constantes architecturales majeures du paysage français. De leur présence naît souvent l'émotion que l'on ressent pour le paysage, comme le prouvent les photographies de cet album : intégrés dans un site urbain ancien ou dans un environnement naturel préservé, ils sont un élément essentiel et pittoresque d'un ensemble souvent remarquable. La France, ce livre en témoigne, compte de véritables chefs-d'oeuvre, que l'on songe au pont de Saint-Chamas, héritage romain, ou à celui d'Avignon du XIIe siècle, à la grâce et à la légèreté des grandes voûtes médiévales, à l'élégance de l'ornementation des ouvrages de la Renaissance, tels le pont Neuf à Paris, ou encore aux prouesses celui aux prouesses d'ingénieur des constructions du XVIIIe siècle, comme à Ralampont en Haute-Marne. Du fait de leur histoire parfois mouvementée, des légendes et croyances populaires qui s'y attachent, de leur grande diversité, les ponts sont bien plus qu'une construction utilitaire, nécessaire au franchissement de rivières et de fleuves. S'appuyant sur ce substrat légendaire, l'auteur nous fait remonter le temps et parcourir les modes de construction et les usages édilitaires avec un véritable talent de conteur, rehaussé par l'art du photographe.


  • origine de la vie, indispensable à son développement, trésor des hommes, fécondité de la terre, l'eau n'est jamais très loin.
    la nature de provence est généreuse : les sources, les cascades, les rivières, les fleuves, les étangs et les lacs appartiennent au paysage.
    mais depuis l'antiquité, l'homme a bâti des villes et des villages, de préférence sur les hauteurs, à l'écart des crues et des envahisseurs. alors, il a dû capter cette eau, la retenir, la faire venir, et même la faire produire et travailler. pour tout cela, il a créé et construit toutes sortes d'édifices qui constituent aujourd'hui l'un des plus beaux patrimoines de la région.

    aller à la rencontre de l'eau naturelle, mais aussi des aqueducs, des canaux, des châteaux d'eau, des barrages, des moulins. , c'est à la fois entreprendre une agréable balade dans la fraîcheur des bords de l'eau et découvrir des chefs-d'oeuvre architecturaux.
    jean-marie homet fait rimer ici tourisme et histoire, en proposant un ensemble de haltes et d'itinéraires variés à la découverte de sites connus ou plus secrets, le plus souvent dans un cadre naturel remarquable.


empty