Equinoxe

  • Un plateau karstique, des centaines de cavités, des milliers de petits vestibules, et presque autant de légers courants d'air. Un jour l'un d'entre eux nous conduisit a une grotte oubliée. Une grotte scellée depuis des millénaires, abritant la mémoire de l'humanité. Un sanctuaire, le rendez-vous des esprits de la terre, le témoin des cultes anciens. Les danseurs s'essoufflent, le son des flûtes résonne encore.
    Dans l'argile s'enfonce un pied d'enfant. Une torche vacille, les animaux galopent. L'ocre luit sur la paroi. Au loin résonnent encore les mélodies, dans un écho allant s'amenuisant. Quand soudain plus un bruit, tout se fige. Le crâne grimace une dernière fois. Une goutte s'écrase au sol. Plus un bruit. Nous voici.

  • Anglais Provence

    Serge Bec

  • Mais d'oú vient-elle donc cette lavande avec son étymologie latine - lavare - qu'on est en droit de prendre au sens physique, moral, voire psychologique ? d'oú vient-elle donc avec sa couleur inimitable, son parfum androgyne et réconfortant, ses vertus de beauté, de santé, de propreté ? ce qui est certain, c'est que depuis des siècles elle se marie depuis toujours avec la provence.
    Elle fait partie de sa chair osseuse, de son soleil à toute épreuve, de sa tradition agricole et économique, et aussi culturelle, voire folklorique. bref, comme le disait giono : " la lavande est l'âme de la haute-provence. " voire son. essence même.

  • La Provence n'offre pas seulement le plus beau des voyages, elle insuffle, également, la vie et la passion.
    Son chemin s'entrevoit, aérien, dans le feu de ses cieux, dans le secret de ses terres, dans l'ivresse de ses eaux. Une histoire d'éléments qui la révèlent, telle qu'elle est, aux multiples facettes. Camille Moirenc, photographe illustrateur depuis plus de 20 ans et originaire d'Aix-en-Provence, offre, dans cet ouvrage, un regard très personnel sur sa terre natale. Des clichés tendres, passionnés, insolites, éclatants.
    Bon voyage !

  • C'est le rêve de beaucoup.
    Surtout de ceux qui habitent ces pays oú l'hiver est plus long que l'été. vous trouverez dans ces pages la manière dont on bâtissait les mas au temps des grands troupeaux et comment, aujourd'hui, on peut y vivre en respectant toute leur harmonie.

  • Le Pays des Gorges de l'Ardèche offre, avec la Réserve Naturelle, un territoire où les activités permettent d'entretenir un lien étroit avec la nature et l'environnement. Cet espace naturel, unique et préservé, renferme de nombreux végétaux rares et une faune sauvage protégée. La région, dotée de trois villages classés "Village de Caractère", attire de nombreux touristes avides de découvertes, d'évasion et d'activités de pleine nature.
    Les rivières Ardèche, Beaume, Chassezac et Ibie permettent aux vacanciers de s'adonner au plaisir de la baignade dans des sites exceptionnels. La célèbre arche naturelle du Pont d'Arc constitue la porte d'entrée des Gorges de l'Ardèche qui sont parcourues, chaque année, par des milliers de canoë-kayak. Tout près de là se cache la Grotte Chauvet-Pont d'arc et ses peintures rupestres qui sont dans un état de conservation exceptionnel.
    La plus vieille grotte ornée du monde est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. Par ailleurs et depuis des décennies, plusieurs autres magnifiques grottes sont aménagées pour recevoir de nombreux visiteurs. Le Pays des Gorges de l'Ardèche est un formidable terrain d'activités de pleine nature. Le VPA, club de canoë-kayak de Vallon Pont d'Arc, a formé de nombreux champions. Il est un des clubs les plus titrés de France.
    Quant aux passionnés de spéléologie, environ t 1500 cavités souterraines les attendent. L'Ardèche et Vallon Pont d'Arc sont à l'origine du développement et de la structuration de cette discipline en France. A travers ce livre, Christian Boucher vous entraîne dans les lieux les plus secrets comme les plus emblématiques de ce pays.

  • Les puits ont joué un rôle primordial, pendant des siècles, dans la quête de l'eau indispensable à la vie. Leur abandon dans les mémoires est en corrélation avec l'état de délabrement dans lequel ils sont très souvent et dont il y a lieu de témoigner. Depuis quand sont-ils là ? Comment ont-ils été construits ? Vont-ils disparaître ?

    Méthodiquement, chapitre après chapitre, Henri Joannet est descendu jusqu'au fond du puits. Il en a cherché la définition, l'histoire, les dictons et expressions. Il a ressuscité les sourciers et les puisatiers. Il évoque son rôle social et nous présente son architecture et ses variantes. Il a aussi et surtout regroupé une iconographie unique sur ce qui fut un élément central de la vie de nos ancêtres.

  • Cette terre Alsacienne fait partie de moi, nous dit Jacques Schlienger. C'est sa terre natale et celle de son enfance, elle est dans ses gènes et il la connaît bien. Il sait comment anticiper ses variations de lumière en fonction de ses humeurs, et du rythme de ses saisons. Les grès roses, érodés par le temps, les mousses colorant les roches de vert tendre, les lichens peignant les murs de tâches bleues et jaunes, il a cherché dans les paysages, les villages, les façades, toutes les subtilités et les richesses que l'Alsace lui offrait.
    L'harmonie chromatique, l'émotion créée par l'association d'images, de choix d'ambiances, de jeux de formes et de couleurs, ont été le véritable fil conducteur de ce nouvel ouvrage.

  • L'architecture traditionnelle a toujours su allier efficacité et esthétique.
    L'obligation de simplicité et la faiblesse des moyens a donné naissance à un habitat bien intégré à son environnement, qui répondait aux besoins des populations. a travers des lieux et des temps où les gens vivaient à un autre rythme et obéissaient à des logiques que nous avons aujourd'hui oubliées, nous vous proposons une petite balade, à la découverte du patrimoine bâti provençal : juste pour le plaisir de savoir, ou pour vous aider à trouver une nouvelle voie dans l'art de construire.

  • La petite maison de campagne appelée cabanon, fait partie intégrante du paysage provençal.
    Du magnifique massif des baronnies aux plateaux d'albion et de valensole, bleus lavande sous le soleil d'été, et des terres fertiles du comtat venaissin aux paysages du haut-var, parsemés de collines et de rocailles, du lubéron mystérieux aux alpilles plongées dans une lumière paraissant antique, jusqu'à la vallée du rhône, le cabanon nous parle de l'époque glorieuse des grandes récoltes. c'était un lieu propice au repas et au repos, un abri les jours de tempête et un hébergement occasionnel pour la nuit.


  • il faut vivre sur place pour capturer au fil des saisons les spectacles toujours changeants qu'offre le littoral méditerranéen.
    en survolant du regard les photos de patrick guzik, on est tout de suite surpris par la multitude de couleurs et de tons. la côte peut s'effacer certaines fois derrière un manteau de brume ou au contraire s'affirmer dans un contraste entre le ciel et la terre. le retour à une nature vierge de tout assaut humain est dans l'air du temps. ici les paysages que nous offrent les plages et les calanques ont gardé leur aura d'origine.
    patrimoine protégé, leur accès est limité, ils nous sont ici dévoilés dans leur intimité, au fil des heures, de l'aube au coucher du soleil. ses photographies sont le témoignage de son engagement à la préservation des merveilles de la nature et de la vie.

  • En avril 2000, les Éditions Équinoxe ont publié dans la collection plurielle et singulière « Aix-en-Provence » de Camille Moirenc. Ce livre qui a connu un grand succès a été réédité de nombreuses fois dans la collection Impressions du Sud.
    Camille Moirenc vit toujours à Aix, son regard, sa technique, sa sensibilité ont évolué, la ville aussi et sa photothèque s'est enrichie de centaines de nouveaux clichés.

  • Cévennes

    Michel Verdier

    Générations de Cévenols. Chacun sera ému par la tendresse du regard qu'il porte sur cette civilisation qui a su, à force de labeur acharné, vivre sur ces hautes terres, y puisant les racines d'une profonde spiritualité fondée sur les valeurs universelles de la liberté de conscience et de la solidarité.
    Le Parc national des Cévennes, dépositaire avec d'autres de cet héritage séculaire, se doit d'oeuvrer à sa sauvegarde et d'en conserver la mémoire, tout en accompagnant les mutations profondes qui marquent le territoire cévenol. Malgré un exode rural exceptionnel par son ampleur et sa précocité, ces montagnes ont su préserver des paysages et un caractère à l'identité affirmée. Elles attirent aujourd'hui une population de plus en plus nombreuse de visiteurs ou de nouveaux habitants contribuant à un profond renouveau économique et culturel.
    Puissent-ils y puiser, comme dans la force de ce témoignage intimiste, l'inspiration et les repères intangibles pour développer de façon exemplaire dans les Cévennes et au-delà, les fondements d'une culture sachant respecter l'homme et la nature, et répondant ainsi aux interrogations de notre société contemporaine.

  • Camargue : terre de liberté et de soleil, d'eau et de lumière violente, blanche comme le sel, blanche comme les chevaux. Au fil des saisons, Henry Ausloos, photographe animalier de renommée internationale, a sillonné cette terre humide l'hiver et poussiéreuse l'été pour nous faire découvrir ses rencontres au détour d'une roubine ou d'un tamaris..: le déboulé d'une manade lancée au galop dans les marais, la sieste au son des cigales, le parfum lourd et entêtant des f leurs, du crottin, des végétaux en décomposition et surchauffés, odeur inexplicable, omniprésente, subtil et savant mélange des arômes du Sud, de la sansouire, de l'eau et des terres ingrates, les amours et ses rivalités, les poulains indolents ou turbulents, les rarissimes f locons de neige, les chardons plus grands que tout être vivant en ces lieux... Un livre dont les images resteront gravées dans la mémoire et dont l'écho des sabots résonnera longtemps dans votre esprit.
    La précédente édition de cet ouvrage, dans la collection Plurielle & Singulière, a reçu en 2003 le Grand Prix Centauriades - Prix du Public.

  • " s'il survit au xxe siècle, le chemin de fer sera le moyen de transport du xxie siècle ! " .
    L'avenir donnera probablement raison à l'académicien louis armand, ne serait-ce que pour faire face aux problèmes pétroliers. il est donc temps de faire un petit état des lieux des gares de provence, incroyable patrimoine architectural populaire; encore en service ou privées, beaucoup n'ont pas vraiment changé depuis napoléon iii. tout a commencé par la ligne avignon-marseille, ouverte en 1849. les bouches-du-rhône et le vaucluse ont été, dans notre région, le point de départ d'une révolution sans précédent, depuis l'invention de la roue.
    Les gares de provence sont les portes du midi. et c'est aussi le lieu le plus romantique. la preuve: c'est l'endroit oú l'on s'embrasse le plus.

empty