Mots du libraire

  • l'ode au chou sauté

    Areno Inoue

    Dans la banlieue de Tokyo, Kôko, Matsuko et Ikuko tiennent une petite cantine de quartier. La cuisine y est familiale ; et bien que joyeuses et pleines d'énergie, elles n'ont, pour les clients qui poussent la porte, rien d'extraordinaire. Ce sont des femmes qui prennent de l'âge, des femmes invisibles. Mais il suffit de goûter les beignets de palourdes, les croquettes de tôfu aux bulbes de lis ou les bourgeons de pétasites au miso qu'elles cuisinent pour qu'opère une étrange alchimie.
    Quelle chance d'aimer manger ! Quelle chance d'être vivante ! La cuisine de La Maison de Coco devient alors le lieu du bonheur retrouvé et de la réconciliation. Avec les amours passés, les choses cachées derrière les choses mais surtout avec soi. Car on ne finit jamais d'être femme et de savourer la vie. "

    Mot du Libraire

    Oden, Sômen, filbos la maison coco  ne recule devant rien pour ses clients. Rien de compliqué, la cuisine y est familiale et alchimique. C'est un roman olfactif et qui rend hommage aux femmes invisibles!

    Le dévouement, le coeur, le chou sauté c'est la simplicité, le plaisir, l'énergie!

    La vie intime de koko, Matsuko et Ikuko vient bien après la journée de labeur et on devine  que chacune des blessures de leur existence est un ingrédient qui vient agrémenter la recette du plat du jour, toujours décidé au dernier moment selon l'humeur, selon les rencontres. On y parle d'hommes, de mariage, d'alcool, d'échecs, de famille ,de regrets tantôt avec colère, tantôt avec douceur c'est le mélange des plats de la maison coco !

    Michel

  • kérozène

    Adeline Dieudonne

    Une station-service, une nuit d'été, dans les Ardennes.
    Sous la lumière crue des néons, ils sont douze à se trouver là, en compagnie d'un cheval et d 'un macchabée. Juliette, la caissière, et son collègue Sébastien, marié à Mauricio. Alika, la nounou philippine, Chelly, prof de pole dance, Joseph, représentant en acariens... Il est 23h12. Dans une minute tout va basculer.
    Chacun d'eux va devenir le héros d'une histoire, entre elles vont se tisser parfois des liens. Un livre protéiforme pour rire et pleurer ou pleurer de rire sur nos vies contemporaines.
    Comme dans son premier roman, La Vraie Vie, l'autrice campe des destins délirants, avec humour et férocité.
    Les situations surréalistes s'inventent avec naturel, comme ce couple ayant pour animal de compagnie une énorme truie rose, ce fils qui dialogue l'air de rien avec la tombe de sa mère, ou encore ce déjeuner qui vire à l 'examen gynécologique parce qu'il faut s'assurer de la fécondité de la future belle-fille. Elle ne nous épargne rien, Adeline Dieudonné : meurtres, scènes de sexe, larmes et rires. Cependant, derrière le rire et l'inventivité débordante, sa lucidité noire fait toujours mouche. Kérozène interroge le sens de l'existence et fustige ce que notre époque a d 'absurde.

    Le mot du libraire

    15 portraits, 15 vies, 15  instants pris par  un polaroid noir. Le réalisme des scénes est saisissant, ça vibre, ça vit, ça trimbale un cadavre bref une ambiance de thriller glauque  grossier et olfactif mais tellement drôle. Chacun des chapitres concernant les personnages est construit comme une nouvelle, à peine le temps de les connaitre et ils disparaissent en laissant une trace que l'on retrouve plus loin tapi dans une autre histoire et ça recommence ainsi 15 fois jusqu'à l'ultime final qui laissera comme une odeur de Kérozéne

    Michel

  • Florida

    Olivier Bourdeaut

    Sur le podium, Elizabeth est la plus jolie des mini-miss, mais cette victoire ne suffit pas et sa mère fera tout pour la voir gagner une nouvelle couronne. Elle n'est plus qu'une ravissante poupée au service de l'ambition maternelle. Les concours se succèdent et sa rancoeur envers ses parents ne fait que grandir. Elizabeth comprend vite que maîtriser son corps c'est maîtriser son destin, alors elle le met au service de sa vengeance, le transforme, le déforme.
    Elle ne sera plus jamais la Petite Princesse de quiconque. De cette confession d'une jeune femme révoltée, dont on a volé l'enfance, naît un roman bouleversant sur la dictature de la beauté. Intelligente, dotée d'une autodérision et d'une volonté incroyables, Elizabeth fait partie de ces héroïnes borderline que l'on n'oublie pas.

    Le mot du libraire

    Très bonne surprise ! La folie, Olivier Bourdeaut sait en parler, souvenez-vous "en attendant Bojangles" Il revient avec un texte puissant sur l'emprise d'une mère sur sa fille. Il décrit l'enfer que cette poupée subit dans les concours de miss pour essayer de gagner à tout prix ce trophée qui ne viendra jamais.  Les candidats défilent et la vie de cette gamine ne ressemble pas à celle des autres filles qui sortent, s'amusent, profitent de la vie. La revanche de la poupée va être terrible et pour elle-même et pour la mère qui n'oubliera pas de sitôt le dernier défilé de sa fille. Une humiliation totale qui mettra fin aux week-ends bien organisés de sa mère. Avec cette écriture nette et tranchante, on vit ce drame, on souhaiterait  bien du mal à cette mère qui ne comprend rien mais on souffre aussi de voir cette gamine de passer de charybde à Sylla juste pour se venger! Résultat, l'âme humaine est insondable et Olivier Bourdraut , grand virtuose de la description des rouages psychologiques, nous le fait savoir avec cruauté.

    Michel

  • voix d'extinction

    Sophie Henaff

    2031. La plupart des grandes espèces animales sont en voie d'extinction. Face au péril, Martin, un généticien vétérinaire et prix Nobel, alerte les chefs d'État de la planète réunis en conclave : il faut voter d'urgence un « Traité de protection de la Nature ». Mais les résistances sont fortes et Martin ne fait pas le poids.
    C'est alors que Dieu a une idée géniale : envoyer sur Terre des animaux déguisés en humains pour plaider eux-mêmes leur cause et imposer le traité. Le gorille, la truie, le chien et la chatte sauront-ils faire illusion et se montrer aussi bêtes que les hommes ?
    Dans ce suspense cocasse, l'autrice de Poulets grillés s'attaque à un sujet brûlant d'actualité : la disparition des espèces. Et signe la première comédie écolo du millénaire!

    Mot du Libraire

    Burlesque ! Noé et l'archange Gabriel décident d'envoyer sur terre 4 animaux ( une truie,un gorille, un chien, une chatte ) sous forme humaine pour faire signer le "traité de protection de la nature" . Sous forme de délégation de l'ONU, elle va tenter de déjouer les manoeuvres des lobbyistes qui eux ont intérêt à ce que ce traité ne soit pas signé, surtout par la Chine! Plaider la cause animale face à la sacro-sainte croissance n'est pas chose aisée surtout quand on ne maitrise pas les données des experts en tout et que les réflexes archaiques ainsi que les instincts primitifs prennent souvent le dessus chez nos amis de l'ONU. Sophie Henaf nous signe là un opus drôle, vivant , une fable digne de jean de La fontaine mais sans la petite morale à la fin!

    Michel

  • Le vieux Germain vit seul dans une ferme au coeur des Vosges. Sa fille lui impose de passer l'hiver avec Basile, lointain neveu qui vient faire sa saison de conducteur d'engin de damage dans la station voisine.
    Une jeune femme froide et distante qui conduit les engins des neiges mieux que tous ses collègues masculins, habite la ferme voisine, où ses parents élevaient une meute de chiens de traîneaux quarante ans auparavant.
    Mais bientôt, le village est isolé par une terrible tempête de neige qui, de jours en semaines puis en mois, semble ne pas vouloir s'achever. Alors l'ombre des Malamutes ressurgit dans la petite communauté coupée du monde...
    JPDL revient avec un grand roman situé dans un village de montagne au coeur d'une forêt omniprésente qui réunit tous les éléments du succès du Liseur du 6h27 : tendresse et humour, réalisme magique et incroyable inventivité, personnages hauts en couleur et machines broyeuses, jeunesse et relations intergénérationnelles, noirceur et rédemption....
    Dépeignant la nature et des gens d'aujourd'hui dans une maîtrise narrative impeccable, Malamute est un conte moderne plein de mystère et de poésie qui enchante au moins autant que le Liseur du 6h27.

    Le mot du libraire

    Extraordinaire! Jean-paul Didierlaurent revient avec une perle racontée comme un conte!. Quelle écriture, et quels Personnages ! Que de l'émerveillement , un grincheux amoureux de la nature, une fille déracinée qui retrouve son paternel, une histoire d'amour juste hygiénique, mon oeil ! bref on sort de ce roman le coeur léger, le sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux. A lire Absolument!

    Michel

  • Marco Carrera est le « colibri ». Comme l'oiseau, il emploie toute son énergie à rester au même endroit, à tenir bon malgré les drames qui ponctuent son existence. Alors que s'ouvre le roman, toutes les certitudes de cet ophtalmologue renommé, père et heureux en ménage, vont être balayées par une étrange visite au sujet de son épouse, et les événements de l'été 1981 ne cesseront d'être ravivés à sa mémoire.
    Cadet d'une fratrie de trois, Marco vit une enfance heureuse à Florence. L'été, lui et sa famille s'établissent dans leur maison de Bolgheri, nichée au sein d'une pinède de la côte Toscane. Cette propriété, qui devait symboliser le bonheur familial, est pourtant le lieu où va se jouer le drame dont aucun membre de la famille Carrera ne se relèvera tout à fait. En cet été 1981, celui de ses vingt-deux ans, se cristallisent les craintes et les espoirs de Marco qui devra affronter la perte d'un être cher et connaîtra un amour si absolu qu'il ne le quittera plus.
    Grâce à une architecture romanesque remarquable qui procède de coïncidences en découvertes, Veronesi livre un roman ample et puissant qui happe le lecteur dans un monde plus vrai que nature où la vie, toujours, triomphe.

    Mot du Libraire

    Le plus beau roman du début d'année ! A la fois récitatif et épistolaire, ce roman reuni les plus belles lettres d'amour!

    Michel

  • Juin 2010 : Mélusine décide de partir seule avec sa vieille moto 125 cm3 pour « aller le plus loin possible » en direction de l'est. On lui prédit qu'elle ne dépassera pas le périphérique parisien. Quatre mois plus tard, elle arrive pourtant à Vladivostok, où la mer du Japon l'arrête.
    À sa manière, elle a trouvé dans ce voyage initiatique hors du commun ce qu'elle était partie chercher : sa liberté. Mais elle revient avec de nombreuses questions sur cette notion de liberté, différemment vécue d'un pays à l'autre, plus particulièrement par les femmes.
    Alors elle décide de repartir, toujours sur sa moto, véritable vecteur de rencontres. Du Moyen-Orient à l'Asie centrale, de l'Asie du Sud à l'Afrique de l'Est, elle traverse des contrées que l'on connaît mal et dont on a parfois une image négative : Iran, Rwanda, Myanmar, Pakistan, Somaliland...
    Plus de cinquante pays, cent mille kilomètres, quinze films et des milliers de rencontres et interviews plus tard, elle raconte la genèse de sa quête.

    Mot du Libraire

    Empathie totale pour cette motarde passionnée de liberté ! Une sacrée nana qui nous embarque au bout du monde, avec simplicité, gaité et un coeur immense dans les sacoches de sa moto !

    Martine

  • Danny et Maeve, un frère et une soeur unis par un amour indéfectible, ne cessent de revenir devant leur ancienne demeure se heurter aux vitres d'un passé douloureux. Cette imposante Maison hollandaise, écrin des joies et des peines de leur enfance, source de leurs malheurs, les attire comme un aimant. À travers le destin de ces deux quasi-orphelins, Ann Patchett, en déchiffreuse éclairée de l'âme humaine, signe un roman pénétrant sur l'abandon, le pardon, les liens filiaux et le rapport que chacun d'entre nous entretient avec le passé.

    Mot du Libraire

    Ann Patchett : Un bonheur de lecture ! Habiter ailleurs le temps d'un roman, aimer les personnages, les accompagner, être inquiet ou heureux pour eux :  Voilà le vrai plaisir que nous offre La maison des Hollandais !

    Martine

  • Suzuran

    Aki Shimazaki

    Anzu, céramiste, se consacre intensément à son art, surtout depuis son divorce. Elle vit avec son fils et ne souhaite pas se remarier, ayant été déçue les deux fois où elle est tombée amoureuse. C'est alors que sa soeur aînée, célibataire et séductrice impénitente, annonce qu'elle s'est fiancée. «Suzuran» est le premier volume d'un nouveau cycle romanesque d'Aki Shimazaki, qui maîtrise à la perfection la saga familiale minimaliste, le mélodrame sous euphémisme.

    Mot du Libraire

    "Suzuran" fait partie de ces livres inspirants qui nous font voir le monde avec des yeux tout neufs ! Faire bouger les lignes, ne serait-ce pas le plus beau cadeau que nous offre la littérature ?

    Martine

  • La révolution féministe sera violente ou ne sera pas... Prenant conscience des combats encore nombreux à mener pour une égalité des sexes, "l'allié" décide de passer à l'attaque. Le prix à payer ? Devenir l'homme qui déteste le plus la femme qu'il aime.

    Mot du Libraire

    Quelle bonne surprise! Très belle histoire d'amour!  comment devenir l'homme qui déteste la femme qu'il aime. Finalement il n'y a pas plus féministe qu'un homme!

    Michel

  • Clémence a trente ans lorsque, mue par l'énergie du désespoir, elle parvient à s'extraire d'une relation toxique. Trois ans pendant lesquels elle a couru après l'amour vrai, trois ans pendant lesquels elle n'a cessé de s'éteindre.
    Aujourd'hui, elle vit recluse, sans amis, sans famille, sans travail, dans une petite maison fissurée dont le jardin s'apparente à une jungle.
    Comment faire pour ne pas tomber et résister minute après minute à la tentation de faire marche arrière ?

    Mot du libraire

    L'EMPRISE ! Sandrine Collette nous raconte le calvaire de Clémence, jeune femme mal dans sa peau. Ses rêves sont là mais elle est incapable d'en réaliser un tant sa relation avec Thomas est toxique ! Partir ne suffit pas il faut t'enfuir lui dit Manon la seule rescapée dans son entourage, car Thomas a réussi son coup! il n'y a plus personne, il l'a pour lui tout seul! On refuse chaque ligne, chaque page mais on continue la lecture jusqu'au bout, Sandrine Collette a ce don de nous horrifier avec bienveillance! Roman splendide de ce début d'année.        

    Michel

  • Le matin du 25 décembre, alors que le spectacle de Noël bat son plein sur la place de la ville de M, Rose Rivières, une jeune femme, est assassinée au beau milieu de la foule. Le comble est que sur les cinq cents personnes présentes, aucune n'a vu ni entendu quoi que ce soit. Sauf peut-être, cet insolite témoin, abrité sous le parapluie d'Adélaïde...
    Romain Puertolas est décidément un maître des coups de théâtre. De fausse piste en rebondissement, tel un Sherlock Holmes, il poursuit une enquête littéraire qui vous mènera là où vous ne vous y attendiez pas !

    Le mot du libraire

    Amusez-vous au royaume des fausses pistes et autres chausse-trappes! Romain Puertolas est véritablement le maitre du roman à énigmes.Il nous charme par son écriture tout à la fois moderne et désuète. On t'aime Romain 

    Martine

  • « Tu te souviens ? Cet été-là si chaud, on le sentait à nos pieds sur les carreaux devant la prairie, à tes jambes campées, fines et transpirantes. Depuis octobre tout était doux. Pas d'automne, pas d'hiver, et ce vent tiède comme dans les contes... » En cette fin d'été, un homme grimpe à trente mètres, dans un hêtre qui domine la campagne. Il est élagueur, puissant et concentré. Là-haut, il observe les plaines, la tour de la cathédrale, son enfance aussi.
    Mais un ennemi l'attend, qu'il n'avait jamais rencontré : des frelons par milliers, nouveaux venus en cette saison interminable. Dans sa descente vers la terre où l'attend son équipe, terrifiée, il est piqué plus de cent fois et tombe dans la douleur...
    La brûlure est le roman de cette chute et de cette traversée, racontées tour à tour par l'homme et la femme - rencontrée vingt ans avant, qui le soigne, l'attend, et ne cesse de l'aimer en images, souvenirs et gestes.
    Dans une langue somptueuse et tendre, Christophe Bataille dit la souffrance et le retour à la vie. C'est un conte mais aussi notre condition nouvelle : les prairies et les arbres sont brûlés par le soleil, la femme aimée contemple comme nous ce paysage. La voix du grimpeur d'arbre, qui a survécu et vit près de Bourges, clôt magnifiquement ce livre - car toute fiction a sa cause, offrant ici un diptyque audacieux.

    Le mot du libraire

    Texte court mais saisissant ! On écrit beaucoup sur les arbres mais là c'est une histoire d'amour et de douleur! D'amour, car personne ne décrit aussi bien la relation d'un élagueur avec son arbre; De douleur, car la rencontre avec le Frelon à la cîme de ce même arbre  est impitoyable et interminable. Elle n'a duré que quelques secondes et pourtant l'écriture de Christophe Bataille tranforme les secondes en heures. Le point fort de ce petit bijou est d'avoir deux versions de l'attaque, celle du narrateur et celle de la victime. Deux romans en un , deux ressentis : Auteur, narrateur et si l'un n'était pas l'autre!

    Michel

  • Ceci n´est pas un manuel de management mais un puissant exutoire aux tracas de la vie de bureau : un livre-jeu parodique dont vous êtes l´héroïne ou le héros. Vous démarrez l´aventure en solitaire dans les bureaux d´une multinationale, en pleine nuit. Rapidement, vous comprenez qu´il va falloir affronter une série d´épreuves pour en réchapper. Car une fois les néons éteints, le siège social de Toogles & Parmentier devient un sanctuaire maléfique peuplé de créatures-collègues menaçantes, un dédale de pièges mortels flanqué de portes ouvrant sur des dimensions parallèles où se rejoue une impitoyable lutte des classes.

    Mot du Libraire

    Le siège social de Toogles & Parmentier est devenu le repaire des accessoires de bureau démoniaque et de vos "épouvantables" collègues. Je crois que la dernière réunion s'est mal passée ! Votre fuite des locaux sera saisissante et énigmatique, agrémentée d'une pointe d'humour noir. Pour découvrir les secrets de l'entreprise de l'angoisse :  Rendez-vous au paragraphe 1 !

    Thomas

  • Plus aucune science ne peut penser les animaux à elle seule, ni prétendre pouvoir faire le tour de la question : pour mieux lire les animaux, il faut croiser les sciences. C'est devenu une évidence entre les différentes sciences de la nature, où des croisements ont déjà donné naissance à des hybrides devenus disciplines à part entière, telle l'écologie comportementale ; c'est aussi vrai entre les sciences humaines, qui ont investi, depuis quelques décennies, le versant humain des relations avec les animaux.

    Cet ouvrage propose un troisième croisement, novateur; difficile, car peu pensé, peu usité, entre les sciences dites "de la nature" et les sciences dites "humaines". Il s'agit de montrer que les questions, les concepts et les méthodes de ces dernières peuvent apporter beaucoup à la connaissance des animaux eux-mêmes, à l'étude de leurs capacités qui sont de plus en plus reconnues comme étant riches et complexes. Il y a profit - et donc un besoin - à croiser les sciences de la vie - génétique, physiologie, éthologie, écologie, neurosciences - avec les sciences de l'homme - archéozoologie, histoire de l'art, histoire, littérature, anthropologie, sociologie, ethnologie - pour décrypter; saisir et penser davantage les animaux - en somme, passer sur le versant animal.

    Rassemblant des spécialistes de ces disciplines, ce livre s'adresse aux archéologues, aux historiens, aux géographes, aux littéraires, aux anthropologues, aux sociologues, aux philosophes, comme aux généticiens, aux zoologues, aux éthologues, aux écologues, aux vétérinaires.

    Et aux passionnés d'animaux.

    Contributions de :

    Éric Baratay, Nicolas Baron, Alain Boissy, Clotilde Boitard, Dalila Bovet, Christophe Chandezon, Jérémy Clément, Martine Clouzot, Hossein Davoudi, Fabienne Delfour, Antoine Fages, Armelle Fémelat, Fabrice Guizard, Michel Jourde, Florent Kohler Michel Kreutzer, Nicolas Lainé, Gérard Lebouchec Augustin Lesage, Sophie Lumineau, Matthias Macé, Marjan Mashkour, Nelly Ménard, Fatemeh Azadeh Mohaseb, Ludovic Orlando, Emmanuel Porte, Violette Pouillard, Patrice Régnier; Hélène Roche, Ana S. Rodrigues, Flora Souchard, Jean Trinquiez Margaux Spruyt et François Vallat.

    Mot du Libraire

    Cette publication sous la direction d'Eric Baratay contient l'article d'Hélène Roche:"Une sociologie de schevaux est-elle possible?

    Hélène Roche

  • « «Tu n'auras jamais de mari avec tes genoux écorchés, tes cheveux en bataille et ta folie des livres», déclarait-elle. Elle ne soupçonnait pas que, la guerre venue, il y aurait pires obstacles que les livres et les écorchures pour empêcher Violet de trouver un mari. » 1932. Violet Speedwell est l'une de ces millions de femmes anglaises restées célibataires depuis que la Première Guerre mondiale a décimé toute une génération de fiancés potentiels.
    Méprisées dans les journaux, tolérées par les familles malgré une condescendance exaspérée, elles vivent à une époque où les attentes de la société quant à l'avenir des femmes sont des plus rigides. Des attentes que Violet est sur le point de faire voler en éclats.
    En quittant Southampton et sa mère acariâtre pour s'installer à Winchester, où elle continue de travailler comme dactylo pour une compagnie d'assurances, elle espérait trouver de nouveaux amis, une nouvelle vie.
    En s'arrêtant dans la cathédrale un jour qu'elle est partie acheter un ruban de machine à écrire, elle découvre un cercle de brodeuses occupées à confectionner des coussins et agenouilloirs.
    Violet, qui n'était pas particulièrement douée pour la couture, y trouvera l'amitié, le soutien et la créativité capables de rivaliser avec le dédain et les préjugés.
    En toile de fond, la montée du fascisme sur le continent :
    Hitler arrive au pouvoir en Allemagne...
    Dans ce monde encore hostile aux femmes, Violet n'a d'autre choix que de s'affirmer. Son histoire s'inspire de celle de Louisa Pesel, la fondatrice du cercle des Brodeuses de la cathédrale de Winchester.

    Mot du Libraire

    Brodez,souriez,et aimez qui vous voulez! On les appelait les femmes en trop, elles voulaient juste être libre et indépendantes! Formidable!

    Martine

  • les aérostats

    Amélie Nothomb

    « La jeunesse est un talent, il faut des années pour l'acquérir. »

    Mot du Libraire

    Littérature=Nourriture où l'on retrouve l'humour, le mordant, l'anticonformisme d'Amélie Nothomb. Génial

    Martine

  • Kate vient de se voir confier l'affaire de sa vie, celle qui accuse l'un des hommes les plus proches du pouvoir d'un terrible crime. Kate doit faire condamner James Whitehouse.
    Sophie adore son mari, James. Elle est prête à tout pour l'aider et préserver sa famille. Sophie doit trouver la force de continuer comme avant.
    Comme avant, vraiment ? Quels sombres secrets dissimule le scandale, et à quel jeu se livrent réellement ces deux femmes et cet homme ?
    Best-seller international, Anatomie d'un scandale est un thriller psychologique et domestique sulfureux qui mêle radiographie d'un mariage et décryptage des arcanes du monde politique. Un roman ténébreux et puissant.

    Ajouter au panier
    En stock

    Mot du Libraire

    Thriller psychologique intense. Très tendance dans le traitement du sujet sur le consentement.  Scandale politique ou l'on voit un homme de pouvoir accusé de viol sur sa secrétaire de cabinet avec qui il a une liaison . La ligne rouge est franchie et son manque de dicernement dans une étreinte rapide va l'obliger à avoir recours au mensonge ou plutôt à la vision qu'il a de la vérité... A lire d'une traite.

    Michel

  • Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur « la Fille des marais » de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n'est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent.

    A l'âge de dix ans, abandonnée par sa famille, elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l'abandonne à son tour.

    La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie.

    Lorsque l'irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même...

    Mot du Libraire

    Génial ! Dès les premières pages la lecture nous emporte! Les personnages profondément attachants, la nature sauvage et bien sûr le mystère qui plane et s'intensifie jusqu'à la toute fin.

    Martine

  • LES 10 ANNÉ ES QUI ONT MENÉ AU BREXIT.
    Comment en est-on arrivé là ? C'est la question que se pose Jonathan Coe dans ce roman brillant qui chronique avec une ironie mordante l'histoire politique de l'Angleterre des années 2010. Du premier gouvernement de coalition en Grande-Bretagne aux émeutes de Londres en 2011, de la fièvre joyeuse et collective des Jeux Olympiques de 2012 au couperet du référendum sur le Brexit, Le coeur de l'Angleterre explore avec humour et mélancolie les désillusions publiques et privées d'une nation en crise.
    Dans cette période trouble où les destins individuels et collectifs basculent, les membres de la famille Trotter reprennent du service. Benjamin a maintenant cinquante ans et s'engage dans une improbable carrière littéraire, sa soeur Lois voit ses anciens démons revenir la hanter, son vieux père Colin n'aspire qu'à voter en faveur d'une sortie de l'Europe et sa nièce Sophie se demande si le Brexit est une cause valable de divorce.
    Au fil de cette méditation douce-amère sur les relations humaines, la perte et le passage inexorable du temps, le chantre incontesté de l'Angleterre questionne avec malice les grandes sources de crispation contemporaines : le nationalisme, l'austérité, le politiquement correct et les identités.
    Dans la lignée de Bienvenue au club et du Cercle fermé, Le coeur de l'Angleterre est le remède tout trouvé à notre époque tourmentée.

    Mot du Libraire

    Le roman parfait ! De ceux que l'on ne veut pas lâcher.  A la fois social, sentimental, familial, sans oublier l'humour, un baume sur les revers de l'existence. La famille Trotter : c'est nous !

    Martine

  • city of windows

    Robert Pobi

    Tempête de neige à New York : un agent du FBI est tué par un sniper. Incapables de comprendre d'où le tir est parti, les enquêteurs se tournent vers le seul homme qui puisse résoudre l'énigme, Lucas Page. Ce professeur d'astrophysique, Asperger de haut niveau, a quitté le FBI dix ans plus tôt, gravement blessé. Mais son talent surnaturel pour décrypter les scènes de crime est intact. Il se lance dans l'enquête alors que le serial sniper frappe et frappe encore...
    Le diabolique Robert Pobi, au meilleur de sa forme, signe un polar addictif et époustouflant de suspense. Lucas Page entre d'emblée dans le cercle des enquêteurs de légende.

    Mot du Libraire

    Page-turner époustouflant qui vous ferait oublier le rendez-vous de votre vie! Lucas Page entre dans  la légende  des enquêteurs inoublables, avec son don, cet astrophysicien va vous étonner et surtout rendre l'intrigue diabolique. Rien n'est laissé au hasar, du très grand. lisez aussi 'l'invisible" disponible en point seuil.

    Michel

  • C'est en bonne compagnie que Nick Hornby a mis l'humour à l'honneur ! Sous les plumes d'écrivains vedettes comme Helen Fielding, Irvine Welsh, Melissa Bank, Robert Harris ou Zadie Smith, douze voix content tour à tour leurs tribulations intimes : d'une matonne chargée de nourrir les condamnés à une femme coincée dans sa salle de bains en passant par les réflexions d'un chien, un recueil original et truculent qui renoue avec l'art de la conversation intérieure.

    Ajouter au panier
    En stock

    Mot du Libraire

    Nick Hornby a fait appel aux meilleurs pour signer ce recueil absolument génial et dont tous les profits iront à une école pour enfants autistes profonds.

    Martine

  • Le docteur Battista vit seul avec ses deux filles depuis le décès de leur mère. Savant fou aussi sympathique que farfelu, il laisse volontiers son aînée, Kate, s'occuper de tout à la maison - et notamment de sa petite soeur, Bunny. Tout ce qu'il demande, c'est un sandwich pour son déjeuner et le moins d'intendance possible. Tout fonctionne parfaitement jusqu'au jour où Louis Battista découvre que le visa de Piotr, son jeune et brillant assistant, arrive très prochainement à expiration définitive... Pour ne pas remettre en cause son précieux rythme de travail, il imagine alors joindre l'utile à l'agréable : convaincre Kate et Piotr de se marier.

    Ajouter au panier
    En stock

    Mot du Libraire

    Encore un chef d'œuvre signé Ann Tyler : L'écrivaine au féminisme Joyeux et revigorant !  

    Martine

  • À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un couteau pour seuls compagnons.
    Mais si le monde extérieur s'ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous l'emprise d'un père charismatique et abusif. Jusqu'au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu'elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d'échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

    Ajouter au panier
    En stock

    Mot du Libraire

    À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Elle trouve refuge sur les plages et les îlots rocheux qu’elle parcourt sur des kilomètres.

    Michel

empty